Marine Marchande
Saint-Nazaire : Le baliseur Charles Babin en arrêt technique

Actualité

Saint-Nazaire : Le baliseur Charles Babin en arrêt technique

Marine Marchande

Véritable mémoire flottante du port de Saint-Nazaire, le Charles Babin, construit en 1949 aux Chantiers de la Loire (Nantes) poursuit sa mission au profit du service des Phares et Balises. Le vénérable navire est entré mardi dans la forme 2 du bassin de Penhoët, afin de subir un arrêt technique programmé. Outre le carénage et différents travaux réalisés par l'équipage, l'une des deux lignes d'arbres sera sortie et visitée par les équipes de Saint-Nazaire Marine. L'ensemble des travaux devrait être achevé vers le 20 octobre, le baliseur pouvant alors reprendre son service.
Le Charles Babin est chargé du mouillage et de l'entretien du balisage flottant, parfois mis à mal par les tempêtes ou les abordages avec des navires.
Rattaché à la direction des Affaires maritimes, le bureau des Phares et Balises a pour mission d'étudier, mettre en oeuvre et entretenir toutes les aides à la navigation maritime jugées indispensables à la sécurité en mer. Les services informent également les navigateurs des défaillances éventuelles, et recueillent leurs souhaits. Les Phares et Balises comptent, en France métropolitaine et outre-mer, 290 marins (armant les baliseurs, bateaux de travaux et vedettes), 242 contrôleurs des Travaux Publics de l'Etat, qui installent des appareils électriques et optiques, assurent la surveillance des feux et le gardiennage des phares ; 40 gardiens de phare auxiliaires et 345 ouvriers des parcs et ateliers. S'y ajoutent des agents de travaux, du personnel administratif et technique, ainsi que l'encadrement.

Eiffel Industrie Marine