Défense
Saint-Nazaire : Le BPC Dixmude reçoit son étrave et ses moteurs

Actualité

Saint-Nazaire : Le BPC Dixmude reçoit son étrave et ses moteurs

Défense

Destiné à la marine française, le bâtiment de projection et de commandement Dixmude prend forme aux chantiers STX France de Saint-Nazaire. Mis sur cale en janvier, le BPC a reçu, fin avril, le bloc constituant la partie supérieure avant, finalisant ainsi l'étrave. D'une longueur de 30 mètres pour une largeur de 32 mètres et une hauteur de 10 mètres, cet élément de 690 tonnes est l'un des plus volumineux du « G33 », comme on l'appelle aux chantiers. Ce bloc abrite une partie des ponts 5, 6 et 7 du navire. Le pont 7 sera celui du pont d'envol, qui pourra accueillir simultanément 6 hélicoptères. Au niveau inférieur on trouvera notamment la buanderie, alors que cette partie du pont 5 accueillera les chambres froides et une partie du carré des officiers.
En dehors de l'achèvement de la coque à l'avant, le futur Dixmude a reçu ses moteurs. Assemblés en usine, les trois ensembles MAN de 110 tonnes, générant chacun une puissance de 6 MW, ont été insérés dans un espace étroit qui abrite déjà les deux stabilisateurs. Chez STX France, on se montre satisfait de l'état d'avancement du BPC : « Le bateau se dessine et prend la pente. En juillet, le navire devrait être pratiquement assemblé sur sa longueur et avoir atteint sa quasi-hauteur », précise Jacques Simonneau, Responsable de la construction du G33.

Mise en place des moteurs  (© : BERNARD BIGER - STX FRANCE)
Mise en place des moteurs (© : BERNARD BIGER - STX FRANCE)

Les chantiers prévoient de poser l'îlot (qui accueille la passerelle de navigation et la passerelle aviation) du navire en juin, puis la cheminée le mois suivant.
La coque, propulsée et aménagée, sera livrée par STX France mi-2011. Le Dixmude gagnera alors Toulon, où les équipes de DCNS procèderont à l'intégration du système d'armes, du système de combat et des communications. Le navire sera ensuite remis à la Marine nationale, normalement début 2012.
Pour mémoire, le Dixmude est le troisième BPC de la classe Mistral. Conçus par DCNS et coréalisés avec Saint-Nazaire, les deux premiers bâtiments (Mistral et Tonnerre) ont été livrés en 2006 et 2007, après assemblage à Brest. Plus gros navires de la flotte française après le porte-avions Charles de Gaulle, les BPC mesurent 199 mètres de long et affichent un déplacement de 21.500 tonnes en charge. Ils peuvent embarquer 16 hélicoptères, 70 véhicules, 4 chalands de débarquement (puis 2 EDA-R) et 450 hommes de troupe. Très polyvalentes, ces plateformes disposent aussi d'un hôpital embarqué et d'installation de commandement permettant de diriger une opération interarmées et interalliés.
Alors que la France doit se doter d'un quatrième navire de ce type, la Russie s'est montrée intéressée par le concept. Moscou négocie actuellement avec Paris la commande de 4 BPC. La tête de série serait réalisée à Saint-Nazaire et les trois suivants en Russie, avec l'aide technique française.

Le BPC Mistral  (© : JEAN-LOUIS VENNE)
Le BPC Mistral (© : JEAN-LOUIS VENNE)

Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire