Histoire Navale
Saint-Nazaire : Le Campbeltown va commémorer une dernière fois Chariot

Actualité

Saint-Nazaire : Le Campbeltown va commémorer une dernière fois Chariot

Histoire Navale

La frégate britannique HMS Campbeltown doit faire une dernière fois escale, du 26 au 30 mars, dans le port de Saint-Nazaire. Le bâtiment vient commémorer le 68ème anniversaire de l'opération Chariot, qui avait vu, le 28 mars 1942, la mise hors service de la forme Joubert. A l'époque, l'amirauté anglaise avait, en effet, décidé de neutraliser l'ouvrage, seule cale sèche de la façade atlantique à pouvoir accueillir le cuirassé allemand Tirpitz. Sistership du Bismarck, coulé par la Royal Navy au printemps 1941, le Tirpitz était alors stationné en Norvège mais les alliés craignaient de leur voir en opération dans l'Atlantique. Une opération commando fut donc lancée pour détruire la seule infrastructure pouvant permettre de le réparer. Le 26 mars 1942, une flottille de la Royal Navy quittait Falmouth. Accompagné par des vedettes, le HMS Campbeltown, un ancien destroyer américain légèrement modifié pour ressembler à un torpilleur allemand, mis le cap sur Saint-Nazaire.

Le HMS Campbeltown, ex-USS Buchanan  (© : ROYAL NAVY)
Le HMS Campbeltown, ex-USS Buchanan (© : ROYAL NAVY)

Bourré d'explosif, le bâtiment fut jeté le 28 mars sur la porte de la forme-écluse Joubert. L'opération, très audacieuse, fut un succès, puisque l'ouvrage resta indisponible durant toute la guerre. Mais elle fut obtenue au prix fort. Durant Chariot, 169 militaires britanniques trouvèrent la mort, 215 autres étant faits prisonniers. Finalement, seuls 227 membres du commando purent regagner l'Angleterre après le raid.
Depuis sa mise en service en 1989, la frégate HMS Campbeltown (type 22), sur le traces de son illustre aîné, a fait quatre fois escale à Saint-Nazaire (1989, 1992, 1999 et 2008). Sa prochaine venue sera la dernière puisque, dans le cadre des restrictions budgétaires imposées à la Royal Navy, le bâtiment sera désarmé dès son retour à la base navale de Devonport.

Royal Navy