Vie Portuaire
Saint-Nazaire : Le port aménage un quai à colis lourds EMR et industriels
ABONNÉS

Actualité

Saint-Nazaire : Le port aménage un quai à colis lourds EMR et industriels

Vie Portuaire
Energies Marines

C’est l’un des éléments clés du vaste plan d’aménagement de la zone industrialo-portuaire de Saint-Nazaire, qui se transforme pour les besoins liés au développement des énergies marines renouvelables. Dans le bassin de Penhoët, les travaux de renforcement du quai de la Prise d’eau, situé près de la forme Joubert, ont commencé début juin. Il s’agit d’adapter le site pour le transfert des sous-stations électriques réalisées par le chantier STX France, mais aussi recevoir les éléments des éoliennes qui seront assemblées sur le nouveau hub logistique de 15 hectares aménagé à proximité, avant d’être embarquées sur les navires de pose qui les installeront en mer. « Ce chantier fait partie du grand programme de travaux actuellement mené sur le port pour soutenir le développement des EMR et répondre à d’autres besoins industriels. C’est le cas du prolongement du terminal de Montoir, allongé de 350 mètres et dont une section de 150 mètres, renforcée pour la manutention des colis lourds, sera achevée dès septembre. Il y a aussi le dévoiement du boulevard des Apprentis avec l’aménagement d’un itinéraire XXL entre Montoir, où se trouve l’usine de fabrication de turbines d'éoliennes de GE, et cette zone du port où l’on trouve le quai de la Prise d’eau, la forme Joubert le nouveau hub logistique », explique Franck Mousset, directeur des Territoires, des Accès et de l’Environnement au Grand Port Maritime de Nantes Saint-Nazaire. 

 

(© NSNP)

(© NSNP)

 

Des sous-stations de 4500 tonnes

« Le renforcement du quai de la Prise d’eau est dimensionné en fonction des éléments les plus lourds qu’il sera amené à recevoir, en l’occurrence les sous-stations électriques produites par STX, qui pourront atteindre des masses de l’ordre de 4500 tonnes pour des dimensions de 40 par 35 mètres », explique Ludovic Bocquier, chef de projet au GPMNSN. Servant de transformateur aux champs éoliens offshore, ces imposantes structures seront acheminées depuis le chantier via des traines et embarquées sur des barges (le site a été étudié pour recevoir des barges de 136 mètres de long pour 36 mètres de large, qui effectueront leur chargement à la perpendiculaire du quai), avec par conséquent des contraintes énormes, en particulier pour supporter les points d’appui des rampes roulières.

 

Port de Nantes Saint-Nazaire