Marine Marchande
Saint-Nazaire : Le sablier Michel DSR toujours en attente de réparation

Actualité

Saint-Nazaire : Le sablier Michel DSR toujours en attente de réparation

Marine Marchande

Violemment pris à partie le mois dernier sur le port de Nantes Saint-Nazaire, le nouveau sablier de la Compagnie Européenne de Transport de l'Atlantique (CETRA) est en attente dans le bassin de Penhoët. Les vitres de la passerelle, brisées lors de l'altercation, devraient être remplacées la semaine prochaine, permettant au Michel DSR de reprendre la mer et, enfin, de décharger sa cargaison.
L'incident remonte au 1er décembre. Après avoir embarqué du calcaire à Tonnay-Charente, le navire devait débarquer les pierres au terminal agroalimentaire de Montoir-de-Bretagne. Doté d'une grue et de tapis spécifiques, le bateau, auto-déchargeant, devait procéder lui-même au débarquement. Mais les dockers ne l'ont pas entendu de cette oreille et se sont opposés au déchargement. Le ton est vite monté et l'incident a dégénéré. « Le bateau a été attaqué et l'équipage a eu très peur », affirme-t-on chez CETRA.

Le Michel DSR à Saint-Nazaire (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Le Michel DSR à Saint-Nazaire (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Suite à l'altercation, la compagnie a décidé de porter plainte et réclame que le Grand Port Maritime de Nantes Saint-Nazaire garantisse les opérations de déchargement dans de bonnes conditions. Selon-elle, le navire, grâce à son système auto-déchargeant, n'a pas besoin d'avoir recours aux personnels portuaires et répond parfaitement à la règlementation, notamment européenne. On notera d'ailleurs que, depuis 30 ans, les sabliers déchargent par eux-mêmes le sable collecté au large de l'estuaire de la Loire, grâce à un système hydraulique. Avec le Michel DSR, nouveau cargo-sablier livré cet été par les chantiers Piriou, la nouveauté est que le navire peut aussi débarquer, de manière autonome, des cargaisons sèches. Ce procédé est contesté par la CGT, qui estime qu'il menace l'emploi.
Cette affaire intervient, en tous cas, dans un contexte très tendu, la réforme portuaire entrant dans sa phase finale, son achèvement devant intervenir d'ici le mois d'avril, comme l'impose la loi. Embarrassante pour le port de Nantes Saint-Nazaire, l'histoire du Michel DSR serait d'ailleurs remontée dans les hautes sphères de l'Etat.

Port de Nantes Saint-Nazaire