Construction Navale
Saint-Nazaire : le Wonder of the Seas à moitié assemblé

Actualité

Saint-Nazaire : le Wonder of the Seas à moitié assemblé

Construction Navale
Croisières et Voyages

Mis sur cale en octobre aux Chantiers de l’Atlantique, le prochain détenteur du titre de plus gros paquebot du monde est déjà plus qu’à moitié assemblé. Cette semaine, 38 des 70 blocs allant composer la coque et les superstructures du futur Wonder of the Seas (C34) étaient déjà en place. Les derniers doivent l’être fin juin en vue d’une mise à l’eau prévue à ce jour le 4 juillet. Le navire doit être livré au printemps 2021 à la compagnie américaine Royal Caribbean International.

 

Mise en place des moteurs le 20 janvier (© BERNARD BIGER)

Mise en place des moteurs le 20 janvier (© BERNARD BIGER)

 

 

Le 4 février (© BERNARD BIGER)

Le 4 février (© BERNARD BIGER)

Le 26 février (© MER ET MARINE)

Le 26 février (© MER ET MARINE)

 

 

Une fois mis à l’eau, le Wonder of the Seas sera transféré vers le bassin C pour la poursuite de son armement. Cela entrainera un jeu de chaises musicales avec le MSC Virtuosa (H34), actuellement en achèvement à flot dans cette forme et qui sera terminé à partir de cet été au quai d’armement de Penhoët, où se trouve aujourd’hui le Celebrity Apex (K34). Ce dernier sera livré la semaine prochaine alors que le H34 est prévu pour entrer en service au mois d’octobre.

Pour en revenir au Wonder of the Seas, il s’agit du cinquième paquebot géant de la classe Oasis, dont les premiers exemplaires, les Oasis of the Seas et Allure of the Seas, sont sortis en 2009 et 2010 des chantiers finlandais de Turku. La poursuite de la série a en 2012 été confiée par RCCL à Saint-Nazaire. Le constructeur français a d’abord livré en 2016 l’Harmony of the Seas (A34), puis en 2018 le Symphony of the Seas (B34).  Aussi long (362 mètres) que ses aînés, le C34 sera un peu plus volumineux, avec une jauge atteignant 231.000 GT, le nombre de cabines passant à 2857 (contre 228.000 GT et 2759 cabines pour le Symphony of the Seas). Cette nouvelle unité sera normalement exploitée par Royal Caribbean sur le marché chinois.

 

Vue du futur Wonder of the Seas (© RCI)

Vue du futur Wonder of the Seas (© RCI)

 

Pour la suite, l’armateur a déjà passé commande d’un Oasis supplémentaire (A35), que les Chantiers de l’Atlantique doivent livrer en 2023. Une dernière unité de ce type (B35) est prévue pour 2026 mais n'a pas encore été confirmé. La crise du coronavirus pourrait bien entrainer un report de sa commande, qui était espérée prochainement. 

 

Chantiers de l'Atlantique (ex-STX France) | Actualité Royal Caribbean