Construction Navale
Saint-Nazaire : Les syndicats de STX France révoltés par l'affaire Viking

Actualité

Saint-Nazaire : Les syndicats de STX France révoltés par l'affaire Viking

Construction Navale

Le 5 avril 2012 restera comme un jeudi noir pour la construction navale nazairienne. L'annonce officielle de l'annulation de la commande de deux paquebots pour la compagnie Viking River Cruises, partie poursuivre ses négociations avec un autre chantier, a provoqué la consternation des syndicats. Le contrat avait été annoncé en décembre, juste avant Noël, redonnant d'intéressantes perspectives à STX France avec un nouveau client, qui avait choisi de faire construire au moins deux navires de luxe de 41.000 tonneaux et 444 cabines. STX France avait décroché cette commande de haute lutte, dans un contexte hyperconcurrentiel, en proposant un design séduisant l'armateur et un prix attractif grâce aux plans d'amélioration de la productivité lancés au sein de l'entreprise. Des plans qui avaient parfois nécessité, pour les salariés et les sous-traitants, d'importants sacrifices. Mais les personnels, parfois dans ka douleur, s'y étaient pliés, conscients que l'avenir du chantier passait par des gains de productivité. Et avec la commande de Viking, ces efforts

Chantiers de l'Atlantique