Construction Navale
Saint-Nazaire : L'Etat doit prendre ses responsabilités, estiment les élus socialistes

Actualité

Saint-Nazaire : L'Etat doit prendre ses responsabilités, estiment les élus socialistes

Construction Navale

Jacques Auxiette, Président du Conseil régional des Pays-de-la-Loire ; Patrick Mareschal, président du Conseil général de Loire-Atlantique ; Jean-Marc Ayrault député-maire de Nantes et Joël Batteux, maire de Saint-Nazaire ont demandé vendredi à l'Etat de prendre « ses responsabilités » dans le sauvetage des chantiers de Saint-Nazaire. Selon eux, l'Etat doit s'engager « résolument en faveur d'une stratégie industrielle qui conforte le chantier de Saint-Nazaire comme le grand pôle français de construction navale civile et militaire et ce dans le cadre d'une politique européenne affirmée ». Les élus socialistes se disent extrêmement préoccupés par la situation de STX France, qui manque cruellement de commandes. Qualifiés par Jacques Auxiette, Patrick Mareschal, Jean-Marc Ayrault et Joël Batteux de « locomotive de la région Pays de la Loire », les chantiers représentent plus de 6000 emplois. Les élus demandent à l'Etat, actionnaire à 33.34% de STX France, de reprendre les 16.65% que le groupe Alstom détient dans l'entreprise jusqu'au mois de juin. Ils souhaitent, en outre, que l'Etat se porte « caution financière pour obtenir deux commandes de navires ». Il s'agit des deux paquebots annoncés par MSC Cruises à l'été 2009 mais que la compagnie italo-suisse, confrontée à des problèmes de financement, n'a toujours pas commandés. Sisterships du MSC Magnifica, qui sera livré à la fin du mois, ces unités - puisqu'il s'agit de bateaux de série ne nécessitant pas d'études - sont les seuls à pouvoir relancer rapidement l'activité en production.

Des enjeux politiques

A quelques semaines des élections régionales, la situation des chantiers nazairiens revêt, bien évidemment, une dimension politique. L'Elysée et Matignon (François Fillon est ancien président du CR des Pays-de-la-Loire), à la manoeuvre depuis de longs mois, s'activent d'ailleurs en coulisse pour aider à la signature de nouvelles commandes. Après la notification anticipée du bâtiment de projection et de commandement Dixmude pour la Marine nationale, un accord pourrait être annoncé début mars en vue de réaliser un BPC pour la Russie. Mais ce navire, qui nécessitera quelques adaptations et donc une période d'études, ne pourra pas entrer immédiatement en production. Aussi, en parallèle, les services de Bercy ne ménageraient pas leur peine pour trouver une solution au « problème » MSC, avec l'espoir de boucler ce mois-ci un montage financier. L'objectif serait d'annoncer une bonne nouvelle d'ici la mi-mars, juste avant les régionales... Pour mémoire, les Pays-de-la-Loire sont l'une des régions que la droite estime pouvoir reconquérir.

Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire