Disp POPIN non abonne!
Construction Navale
ABONNÉS

Actualité

Saint-Nazaire met à l’eau le Symphony of the Seas

Construction Navale
Croisières et Voyages

Légèrement plus volumineux que son aîné, l’Harmony of the Seas (A34), celui qui va à son tour dérocher le titre de plus gros paquebot du monde est à flot. Après sa mise à l’eau dans la grande forme de construction de Saint-Nazaire, le Symphony of the Seas (B34) a été transféré ce vendredi matin vers le bassin C, libéré suite à la livraison la semaine dernière du MSC Meraviglia (E34).

 

Le B34 sortant de la forme de construction ce matin (© BERNARD BIGER - STX FRANCE)

Le B34 sortant de la forme de construction ce matin (© BERNARD BIGER - STX FRANCE)

 

 

Alors que le premier des quatre nouveaux navires du projet Vista de MSC Cruises en imposait déjà, avec ses 316 mètres de long, 43 mètres de large, 167.600 GT de jauge et 2244 cabines, celui qui lui succède est un tout autre morceau. Le B34, c’est en effet 362 mètres de long, 47 mètres de large à la flottaison (57 au niveau des superstructures) et une jauge qui devrait atteindre 230.000 GT, grâce à l’ajout d’un certain nombre de cabines. Il y  en a pour mémoire 2747 sur l’Harmony of the Seas (227.700 GT),  livré en mai 2016.

 

Vidéo de la construction de l'Harmony of the Seas (© STX FRANCE)

 

Livraison dans moins d’un an

Constituée d’environ 80 blocs, dont certains de plus de 1000 tonnes, la coque du Symphony of the Seas, désormais assemblée, va maintenant être armée. Equipes de STX France et de ses nombreux sous-traitants vont se relayer à bord, avec au plus fort de l’activité plus de 2000 personnes sur le navire, afin d’achever ses locaux technique, réaliser ses espaces publics et faire prendre vie à ce nouveau géant des mers. Sa livraison à l’armateur américain Royal Caribbean International (groupe RCCL) est prévue en avril 2018.

 

L'Harmony of the Seas quittant Saint-Nazaire en mai 2016 (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

L'Harmony of the Seas quittant Saint-Nazaire en mai 2016 (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Une autre unité pour 2021

Saint-Nazaire pourra alors attaquer la construction du cinquième mastodonte de la classe Oasis (les deux premiers, l’Oasis of the Seas et l’Allure of the Seas, sont sortis des chantiers finlandais de Turku en 2009 et 2010). La décision finale quant à un allongement significatif de cette cinquième unité, livrable en 2021, ne serait toujours pas prise . RCI semble en effet estimer qu’il n’est pas forcément nécessaire d’effectuer un nouveau bond pour une plateforme déjà énorme et qui donne toute satisfaction, l’Harmony of the Seas étant apparemment le paquebot le plus rentable de sa flotte.

 

L'Harmony, l'Allure et l'Oasis (© RCI)

L'Harmony, l'Allure et l'Oasis (© RCI)

 

Mise sur cale du Celebrity Edge

D’ici là, le groupe RCCL a déjà du pain sur la planche avec l’achèvement du B34, et surtout la nouvelle série très innovante de paquebots d’une autre de ses filiales, Celebrity Cruises, positionnée sur le segment haut de gamme. Premier de cette classe qui pourra comprendre jusqu’à six unités (quatre déjà commandées), le Celebrity Edge (J34) sera mis sur cale la semaine prochaine dans la forme B, celle qui accueillait jusqu’à aujourd’hui le Symphony of the Seas. Y sera également assemblé, cet été, le P34, l’une des deux sous-stations électriques destinées à des champs éoliens offshore d’Europe du nord que STX France a actuellement en commande (voir notre article détaillé sur cette activité).

 

Le futur Celebrity Edge (© DR)

Le futur Celebrity Edge (© DR)

 

Long de 306 mètres pour une largeur de 39 mètres et une jauge de 129.500 GT, le Celebrity Edge, qui sera mis à l’eau dès la fin de l’année, comptera 1467 cabines. Il sera mis en service en décembre 2018. Les trois navires suivants, les K34, L34 et M34, doivent être achevés début 2020, à l’automne 2021 et à l’automne 2022.

Le MSC Bellissima dans la forme A

Pour mémoire, Saint-Nazaire travaille aussi, actuellement, sur la construction du sistership du MSC Meraviglia, le futur MSC Bellissima (F34), livrable en février 2019 et qui sera assemblé dans la forme A. Suivront dès la fin 2019, puis en 2020, deux unités agrandies, qui recevront en leur centre une section supplémentaire d’une quinzaine de mètres. La longueur des futurs G34 et H34 passera, ainsi, à 331 mètres, pour une jauge de 177.100 GT et un total de 2444 cabines.

 

Le MSC Meraviglia quittant Saint-Nazaire la semaine dernière (© BERNARD BIGER - STX FRANCE)

Le MSC Meraviglia quittant Saint-Nazaire la semaine dernière (© BERNARD BIGER - STX FRANCE)

 

Enfin, le carnet de commandes du chantier français doit s’enrichir, d’ici début 2018, de quatre nouveaux géants pour MSC Cruises. Il s’agit du projet World Class, dont la lettre d’intention a été signée le 31 mai en présence d’Emmanuel Macron. Ces navires au design futuriste de 330 mètres de long et 47 mètres de large, avec une jauge d’environ 200.000 GT et 2760 cabines, seront les premiers construits en France à être dotés d’une propulsion fonctionnant au gaz naturel liquéfié. La livraison du prototype est prévue au printemps 2022, ses sisterships le rejoignant en 2024, 2025 et 2026.

 

Les futurs World Class (© STX FRANCE)

Les futurs World Class (© STX FRANCE)

Chantiers de l'Atlantique (ex-STX France)