Défense
Saint-Nazaire : Premier bain pour la partie avant du BPC Vladivostok

Actualité

Saint-Nazaire : Premier bain pour la partie avant du BPC Vladivostok

Défense

La moitié avant du premier bâtiment de projection et de commandement russe a été mise l’eau et extraite le 19 juillet de la forme de construction des chantiers STX France de Saint-Nazaire.  Assistée de plusieurs remorqueurs, la structure a fait demi-tour dans l’estuaire de la Loire puis a regagné sa forme, en sens inverse et plus loin de la porte. L’étrave ne pointe désormais plus vers la sortie mais vers la terre. Ce mouvement est consécutif à l’arrivée, prévue demain, de la partie arrière du BPC, réalisée en Russie et remorquée depuis Saint-Pétersbourg. Cette section va gagner la forme de construction pour être positionnée juste derrière la moitié avant. La jonction des deux ensembles ne tardera pas puisqu’elle est prévue dès le 26 juillet. La coque du futur Vladivostok (connu sous le numéro de coque M33 à Saint-Nazaire), dont la cérémonie de mise sur cale est intervenue le 1er février à Saint-Nazaire,  sera alors totalement assemblée. L’armement et l’achèvement se poursuivront en vue d’une livraison à la marine russe au troisième trimestre 2014.

Quant au second bâtiment de la série, le futur Sevastopol (N33), sa mise sur cale est intervenue le 18 juin chez STX France, avec près de six mois d’avance sur le planning (la fabrication a été lancée en avance de phase afin de combler le creux de charge rencontré par les chantiers). Et son assemblage avance rapidement, comme en témoignent les photos illustrant cet article et prises quelques jours avant la sortie de la partie avant. La livraison du Sevastopol demeure prévue en 2015, conformément au calendrier initial.

 

 

La partie avant du BPC avant sa manoeuvre (© MER ET MARINE - GILDAS LE CUNFF)

La partie avant du BPC avant sa manoeuvre (© MER ET MARINE - GILDAS LE CUNFF)

 

La partie avant avec à côté les blocs du second BPC (© MER ET MARINE - G. LE CUNFF)

La partie avant avec à côté les blocs du second BPC (© MER ET MARINE - G. LE CUNFF)

 

Le M33 et derrière lui les premiers blocs assemblés du N33

Le M33 et derrière lui les premiers blocs assemblés du N33

(© MER ET MARINE - GILDAS LE CUNFF)

 

 

La partie arrière fabriquée en Russie (© JURGEN BRAKER - SHIPSPOTTING.COM)

La partie arrière fabriquée en Russie (© JURGEN BRAKER - SHIPSPOTTING.COM)

 

 

Ce contrat, dont DCNS, concepteur des BPC, est maître d’œuvre (STX France intervient en tant que sous-traitant), a été signé en 2011. Il porte sur la réalisation de deux bâtiments dérivés des trois BPC français du type Mistral, adaptés à la navigation en zones polaires et à la mise en œuvre des hélicoptères russes à double rotor. Le marché comprend un important transfert de technologie vers les chantiers russes, dont la part de travail augmente progressivement. Ainsi, elle va passer d’environ 20% pour le Vladivostok à 40% pour le Sevastopol (le pourcentage se référant à l’ensemble des travaux, pas seulement la fabrication et le montage des blocs). Si d’autres BPC sont ensuite commandés, Saint-Pétersbourg assurera leur assemblage final et leur armement.

 

 

Vue du futur Vladivostok (© DCNS)

Vue du futur Vladivostok (© DCNS)

 

 

Longs de 199 mètres pour un déplacement de 21.000 tonnes en charge, ces bâtiments pourront embarquer, en plus de leur équipage (de 160 à 180 hommes), plus de 400 hommes de troupe, ainsi qu’une centaine de véhicules. Les capacités aéronautiques devraient être voisines de celles de leurs homologues français, soit 16 hélicoptères lourds. Quant aux engins de débarquement, la batellerie des BPC russes sera constituée de chalands de transport de matériel de nouvelle génération (CTM NG), dont quatre exemplaires seront réalisés par le site STX France de Lorient. Les Russes semblent, par ailleurs, toujours intéressés par le concept de catamaran de débarquement rapide (L-CAT/EDAR) de CNIM, dont la Marine nationale a acquis quatre exemplaires, qu’elle utilise sur ses BPC en complément des CTM. 

 

 

Vue du futur Vladivostok (© DCNS)

Vue du futur Vladivostok (© DCNS)

 

Chantiers de l'Atlantique (ex-STX France) Naval Group (ex-DCNS) Marine russe