Construction Navale
Saint-Nazaire : un peu plus de 2000 personnes hier aux chantiers

Actualité

Saint-Nazaire : un peu plus de 2000 personnes hier aux chantiers

Construction Navale
Croisières et Voyages

Après une interruption de plusieurs semaines, l’activité de production a repris lundi 27 avril aux Chantiers de l’Atlantique. Hier, on comptait sur le site un peu plus de 2000 personnes, dont environ 60% de sous-traitants. C’est entre un quart et un tiers environ des effectifs habituellement présents sur le site. A cela s’ajoutent cependant tous les personnels poursuivant leur activité en télétravail. L’objectif de la direction est une remontée en puissance progressive d’ici le mois de mai. Ce qui dépendra de plusieurs facteurs, depuis les mesures de déconfinement à la capacité des sous-traitants étrangers de revenir, en passant par les approvisionnements et, bien sûr, l’avenir des commandes en cours.

Pour l’heure, on se refuse à Saint-Nazaire à tout commentaire sur le sujet, mais il est évident dans le contexte actuel que le plan de charge va être plus ou moins fortement impacté. Les armateurs, dont les flottes sont à l’arrêt depuis mars, qui sont dans une situation financière difficile et n’ont aucune perspective de retour à la normale avant de longs mois, vont inévitablement demander des reports de livraisons et autres étalements de projets. Avec aussi la probable annulation d’options à des contrats existants et de renvoi à des jours meilleurs de nouveaux projets. Tout l’enjeu pour le chantier sera de gérer au mieux cette période d’incertitude complète pour préserver au maximum ses commandes et jongler avec les demandes de ses clients.

Pour mémoire, après la livraison du Celebrity Apex le mois dernier, quatre paquebots sont actuellement à divers stades de construction et d’achèvement à Saint-Nazaire : les Celebrity Beyond et MSC Europa, livrables en 2021 et 2022, qui en sont aux découpes de tôles, à la production de panneaux plans et à la préfabrication de blocs, le Wonder of the Seas à moitié assemblé et qui devait être mis à l’eau début juillet en vue d’une livraison au printemps 2021, ainsi que le MSC Virtuosa, en achèvement à flot et dont la mise en service était initialement prévue en octobre de cette année. S’y ajoute une sous-station électrique pour le futur champ éolien offshore du banc de Guérande.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire