Défense
Salon du Bourget : Une affaire d'aviateurs... Et de marins

Actualité

Salon du Bourget : Une affaire d'aviateurs... Et de marins

Défense

Le 47ème Salon International de l'Aéronautique et de l'Espace a été inauguré hier au Bourget, près de Paris. Cette année, quelques 2000 exposants venant de 37 pays et des dizaines d'avions et d'hélicoptères sont présents. Salon incontournable du secteur aéronautique et spatial, le Bourget est également marqué par la présence du monde maritime. Ainsi, le bâtiment de projection et de commandement Tonnerre, de la Marine nationale, est toute la semaine en liaison permanente avec le stand du ministère de la Défense. Deux fois par jour, des conférences sont organisées avec le navire, qui navigue au milieu de l'Atlantique, afin de démontrer la puissance et les capacités de son système de liaison par satellite (*). DCNS, leader européen de l'industrie navale militaire, disposera également d'un stand. Le groupe français travaille notamment à l'intégration des drones aériens sur les plateformes maritimes. L'aviation et la marine restent bien entendu très liées au sein de la composante aéronavale, une proximité renforcée ces dernières années avec l'adoption de matériels communs pour l'ensemble des armées françaises. On retrouvera notamment le Rafale, de Dassault Aviation, sans oublier le NH 90 d'Eurocopter, qui remplacera dans les prochaines années les Lynx et Super Frelon de l'aéronautique navale. Même l'hélicoptère de combat Tigre de l'armée de Terre sera amené à naviguer. Les BPC Mistral et Tonnerre ont, en effet, été spécialement conçus pour l'accueillir, dans le cadre de déploiements via les approches maritimes. Et puis, on retrouve bien évidemment les grands équipementiers, comme MBDA ou Sagem, fournissant des missiles aussi bien pour l'Armée de l'Air que la marine.
______________________________________________

(*) Voir notre article sur le dispositif du Tonnerre pour le Bourget

- Plus d'informations sur le site du Salon du Bourget