Construction Navale
Samsung dévoile son projet de paquebot résidentiel avec Utopia

Actualité

Samsung dévoile son projet de paquebot résidentiel avec Utopia

Construction Navale

On dispose désormais de vues extérieures et intérieures du projet de grand paquebot hôtelier et résidentiel que comptent réaliser les chantiers sud-coréens Samsung Heavy Industries. Le 30 novembre, le SHI a annoncé avoir conclu un accord avec la société américaine Utopia, qui souhaite construire un navire de ce type. Le groupe sud-coréen espère signer un contrat au premier semestre 2010, en vue de livrer le bateau en 2013. Le coût de cette unité de luxe est estimé à 1.1 milliard de dollars. Le navire d'Utopia serait à la fois un hôtel et un complexe de résidences flottants. Il disposerait de 204 suites et 200 appartements (ponts 8 à 15), pour une capacité de 900 passagers. Chaque logement, avec balcon, disposerait de deux ou trois chambres, une cuisine, un salon et un bar. Les surfaces iraient de 130 à 614 m².

 (© : UTOPIA)
(© : UTOPIA)

Appartement Regatta, de 300 à 400 m² (© : UTOPIA)
Appartement Regatta, de 300 à 400 m² (© : UTOPIA)

Appartement Regatta, de 300 à 400 m² (© : UTOPIA)
Appartement Regatta, de 300 à 400 m² (© : UTOPIA)

Appartement Regatta, de 300 à 400 m² (© : UTOPIA)
Appartement Regatta, de 300 à 400 m² (© : UTOPIA)

Le paquebot comprendrait, en outre, de nombreux espaces publics, avec un théâtre, un casino, des boutiques de luxe, des bars et restaurants, ainsi qu'un centre de bien être, des piscines et bains à remous. « La construction navale coréenne, si elle veut conserver son rang de numéro 1 mondial, doit se développer sur le marché des navires de croisière. Samsung aspire à surprendre le monde avec la qualité exceptionnelle de ce paquebot résidentiel, et jeter les bases d'un nouveau développement pour l'industrie coréenne », explique Kim Jing-wan, vice-président de SHI.

Pont extérieur (© : UTOPIA)
Pont extérieur (© : UTOPIA)

Pont extérieur (© : UTOPIA)
Pont extérieur (© : UTOPIA)

Pont extérieur (© : UTOPIA)
Pont extérieur (© : UTOPIA)

Bien entendu, il reste à voir si l'accord signé avec Utopia se traduira par un contrat, ce qui n'est pas encore gagné. Pour y parvenir, la société américaine va devoir commercialiser un nombre suffisant d'appartements, les prix débutant à 3.6 millions de dollars. Jusqu'ici, la plupart de projets de navires résidentiels se sont soldés par des échecs, faute d'intéresser un nombre suffisant d'investisseurs. C'est ainsi que le projet Magellan, que convoitaient les chantiers de Saint-Nazaire, est pour le moment tombé à l'eau.
Malgré tout, Samsung démontre, une fois de plus, sa volonté de pénétrer un marché jusqu'ici réservé aux chantiers européens. Pressés par la concurrence de plus en plus vive de la Chine sur les navires de charge, les sud-coréens sont contraints de monter en gamme pour résister à leur voisin. Depuis une douzaine d'année, SHI travaille sur le segment des navires à passagers, ayant créé en 1997 une équipe spécialisée sur ce secteur. Après avoir décroché plusieurs commandes de ferries, le constructeur lorgne désormais sur la croisière. Pour les Coréens, mener à bien de tels projets ne sera évidemment pas facile, les paquebots étant des bateaux complexes et nécessitant une sous-traitance spécialisée. Mais, face à la montée en puissance de la Chine sur les marchés traditionnels, ils n'ont pas vraiment le choix. Si SHI venait à voir se concrétiser la commande Utopia et si le bateau était achevé avec les standard qui est aujourd'hui présenté, les constructeurs européens auraient, en tous cas, beaucoup de souci à se faire.

Vue du projet Utopia (© : UTOPIA)
Vue du projet Utopia (© : UTOPIA)