Marine Marchande
Samuel de Champlain : LMG Marin détaille le chantier de conversion GNL
ABONNÉS

Focus

Samuel de Champlain : LMG Marin détaille le chantier de conversion GNL

Marine Marchande

C’est une grande première que s’apprête à vivre la drague Samuel de Champlain. Cet été, le navire de GIE Dragage Ports, qui opère dans le port de Nantes Saint-Nazaire et l’estuaire de la Seine, va rejoindre le chantier Damen de Dunkerque pour un arrêt de trois mois visant au remplacement de sa propulsion diesel par des moteurs fonctionnant au GNL.

Trouver de la place dans un navire très encombré

Pour effectuer l’ingénierie, c’est le cabinet toulousain LMG Marin France, filiale du groupe norvégien LMG Marin et grand spécialiste de la propulsion GNL, qui est à la manœuvre. « Depuis l’appel d’offres, qui a attribué le marché en juillet dernier, nous travaillons beaucoup en amont de l’arrêt technique pour le rendre le plus court possible. Nous nous réunissons régulièrement avec le chantier et l’armateur pour pouvoir préparer au mieux la remotorisation. De nombreux sous-traitants sont déjà sélectionnés et Damen Dunkerque a établi le calendrier de fabrication, dès avril-mai, des différentes éléments de structure et de la tuyauterie qui devront être installés », détaille Frédéric Collin, responsable du projet chez LMG Marin France.

Le défi technique relevé est important : « une drague est un navire particulier. Les aménagements sont compacts, il n’y a pas d’espace vide, et en termes de

Divers marine marchande