Croisières et Voyages
Santorin : Le naufrage du paquebot Sea Diamond fait des vagues

Actualité

Santorin : Le naufrage du paquebot Sea Diamond fait des vagues

Croisières et Voyages

Un an après le naufrage du Sea Diamond, qui a coulé le 6 avril 2007 dans la caldera de Santorin, les habitants réclament son renflouement. Une manifestation en ce sens a réuni plusieurs centaines de personnes, le week-end dernier, sur l'île grecque. Le navire de 143 mètres, armé par la compagnie Louis Cruise, a sombré à la hauteur du nouveau port, Athinios, après avoir heurté la veille un récif devant Mesa Gialos. De nombreux bateaux du vieux port s'était alors porté à son secours, évacuant 1195 passagers et 391 membres d'équipage. Deux passagers français, coincés sur le navire, s'était toutefois noyés alors que le paquebot prenait de la gîte. Eloigné du vieux port, le Sea Diamond a coulé sur les bords de la caldera, l'ancien cratère volcanique situé au centre de l'archipel, où les fonds dépassent 400 mètres.

 Le Diamond Princess a été construit en 86 sous le nom de Birka Paradise (© : DR)
Le Diamond Princess a été construit en 86 sous le nom de Birka Paradise (© : DR)

 Le vieux port de Santorin (© : MER ET MARINE - GI. LE CUNFF)

Le vieux port de Santorin (© : MER ET MARINE - GI. LE CUNFF)


Le site du naufrage (© : MER ET MARINE - GILDAS LE CUNFF)

En surface, le navire est invisible. Seul un barrage antipollution et des bouées marquent l'emplacement du naufrage. Bien que les soutes à combustible aient été pompées, les habitants craignent que l'épave représente un danger pour l'environnement, au coeur de ce joyau des îles grecques. Louis Cruise, de son côté, affirme que la coque ne contient pas de matières toxiques et indique être en attente de nouvelles expertises pour décider de la suite des opérations. La compagnie, qui aurait déboursé une dizaine de millions d'euros pour le pompage et le nettoyage de la côte, a été contrainte par les autorités grecques à payer une amende de 2 millions d'euros pour pollution maritime.
En ce qui concerne les causes du naufrage, alors que des ex-officiers de Sea Diamond sont accusés de négligence, Louis Cruise invoque une erreur de cartographie des services hydrographiques grecs.
Le Sea Diamond était devenu en 2006 le 13ème navire de l'armement. Construit en 1986 sous le nom de Birka Princess, il affichait une jauge de 22.42 tonneaux et disposait de 584 cabines.


La caldera est traversée par de nombreux paquebots (© : MER ET MARINE - G. LE CUNFF)


Pollution en mer et accidents