Pêche
Sapmer : Dramatique accident de pêche devant l’île australe d’Amsterdam

Actualité

Sapmer : Dramatique accident de pêche devant l’île australe d’Amsterdam

Pêche

Un pêcheur réunionnais de 52 ans est décédé et deux autres ont été blessés suite au chavirage, le vendredi 5 avril, d’une chaloupe du navire langoustier Austral de l’armement Sapmer. L’embarcation se trouvait en action de pêche, juste devant les côtes de l’île d’Amsterdam, dans le sud de l’océan Indien. La chaloupe a été prise par une vague de fond puis submergée avec trois marins à son bord.

Les marins se sont retrouvés à la mer puis ont pu atteindre la côte sud-ouest de l’île d’Amsterdam, à proximité des falaises d’Entrecasteaux. Ce site est situé à l’opposé de la base de Martin-de-Viviès qui abrite une trentaine de scientifiques, militaires et employés des Terres Australes et Antarctiques Françaises. L’île d’Amsterdam est une des trois bases subantarctiques des TAAF (aux côtés des archipels de Crozet et de Kerguelen). C’est aussi, avec l’île voisine de Saint-Paul, la zone de pêche de la langouste australe, pour laquelle l’Austral est le seul navire à disposer d'un quota. Amsterdam est une île volcanique avec une géographie très escarpée et ne dispose d’aucun moyen de locomotion.

La base de Martin-de-Viviès, rapidement prévenue par le capitaine de l’Austral de la situation, a aussitôt envoyé une équipe avec le médecin de la base et plusieurs volontaires qui se sont mis en route à pied vers la zone très difficile d’accès, malgré une météo défavorable. Arrivée quelques heures plus tard, l’équipe a réussi à rejoindre les naufragés et à les transporter vers la cabane scientifique située à proximité des falaises d’Entrecasteaux. Le médecin a alors constaté le décès d’un des trois marins.

Un des autres marins a été jugé apte à parcourir les heures de marche pour rejoindre la base, accompagné par des volontaires de la base. Une seconde équipe de secouristes s’est rapidement mise en route pour le refuge pour prendre le relais auprès du médecin, resté au chevet du deuxième blessé. Celui-ci ne peut pas encore prendre la route.

Malgré les conditions compliquées, le corps du marin décédé a pu être transféré samedi à bord de l’Austral qui a réussi à s’approcher. Les conditions météo dégradées ont ensuite obligé le navire à s’éloigner pour se repositionner dans le nord de l’île. Les équipes de Sapmer, des TAAF et le CROSS Réunion travaillent en liaison permanente pour coordonner cette opération de sauvetage.

 

TAAF