Pêche
SAPMER publie ses résultats pour le premier semestre

Actualité

SAPMER publie ses résultats pour le premier semestre

Pêche

Introduit en bourse cet été, l'armement réunionnais vient de publier ses résultats pour le premier semestre. Le chiffre d'affaires de SAPMER, soit 18.27 millions d'euros, est en recul de 3% par rapport à la même période de 2008, alors que le résultat net atteint 1.22 million d'euros, en retrait de 23%. Ces résultats doivent être, néanmoins, scindés en deux parties. Tout d'abord, les activités arrêtées par SAPMER. La pêche thonière destinée à la conserve, dont les deux navires ont été cédés en juin et juillet, affiche une perte de 489.000 euros, ce qui plombe le résultat net pour les six premiers mois de l'année. Ce n'est qu'à partir du second semestre que la pêche du nouveau thonier-senneur Franche Terre, livré cet été, sera prise en compte, après transformation dans l'usine de l'île Maurice.
En ne prenant que les activités poursuivies par l'armement, le résultat net serait de 1.71 million d'euros, soit 14% de mieux que sur les six premiers mois de 2008.
De janvier à juin 2009, l'activité pêche australe a généré un chiffre d'affaires de 17.9 millions d'euros (-5%) et un résultat opérationnel en progression de 30%. « Les quotas de langouste ont été pêchés avec des rendements habituels. Toutefois, compte tenu d'un contexte difficile des ventes au Japon avec des prix à la baisse, une partie importante de la production a été conservée au 30 juin 2009 (contrairement à 2008). Les ventes seront réalisées au deuxième semestre », explique la société.
Concernant la légine, le chiffre d'affaires a fait un bond de 25%, grâce à un tonnage annuel pêché mieux réparti sur le semestre et des prix à la hausse.
Enfin, concernant l'activité de transformation et de valorisation, l'usine mauricienne Mer des Mascareigne, en cours de lancement, a généré un déficit de 295.000 euros.
Employant 200 personnes, SAPMER exploite une flotte en propriété de quatre palangriers congélateurs et un chalutier caseyeur congélateur. L'armement a également commandé trois thoniers-senneurs de 90 mètres, dont le premier est le Franche Terre.