Disp POPIN non abonne!
Pêche

Fil info

Sauvetage de trois pêcheurs en Manche

Pêche

Aujourd'hui samedi 3 janvier 2015, vers 17h45, le CROSS Gris-Nez relaie au CROSS Jobourg le déclenchement de la balise de détresse du navire de pêche Saint-Antoine de Padoue.

Après recoupement entre les informations de la cellule surveillance des pêches du CROSS Etel concernant la dernière position connue, la position reçue par satellite et des informations concomitantes du sémaphore de Port-en-Bessin, le navire se trouvait en mer en milieu de baie de Seine à 15 nautiques au nord de Courseulles-sur-Mer.

A 17h50, le navire sur zone, le pétrolier maltais Bomar Ceres, contacté immédiatement par le CROSS signale avoir vu les derniers éclats d'une fusée de détresse à deux encablures de sa position. Le CROSS Jobourg demande au navire de se dérouter et engage aussitôt l'hélicoptère de la Marine nationale l'EC-225 basé à Maupertus. A la diffusion du Mayday Relay deux autres navires de pêche, le Pénélope et le Télémaque 1,  dans la zone ont proposé leur concours et ont été déroutés vers les lieux de l'opération.  De plus, le canot SNSM Sainte-Anne des flots de Ouistréham a été engagé pour renforcer le dispositif de sauvetage.

Le navire de commerce a rapidement eu visuel sur un radeau de sauvetage avec trois marins à bord et mis son embarcation de sauvetage à l'eau pour aller à leur contact. Au moment où les marins ont été pris à couple de l'embarcation de sauvetage, un plongeur a été hélitreuillé dans le radeau. Après confirmation du nombre de membre d'équipage, les trois marins pêcheurs ont été treuillés à bord de l'hélicoptère.

Après communication entre le CROSS et le SAMU de coordination médicale maritime du Havre, il a été décidé de transporter les rescapés vers l'hôpital Monod du Havre, où ils ont été pris en charge à 19h10 pour des examens médicaux.

Au moment des faits, le chalutier se trouvait en action de pêche. Il a chaviré puis sombré à la suite d'une croche avec son chalut, à environ 13 milles nautiques au nord de Port-en-Bessin.

Un avis aux navigateurs sera émis par la préfecture maritime pour signaler la présence de l'épave.

 

Communiqué de la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord

Sauvetage et services maritimes