Marine Marchande
Sauvetage en mer : Grandes manoeuvres autour du ferry Mega Express II

Actualité

Sauvetage en mer : Grandes manoeuvres autour du ferry Mega Express II

Marine Marchande

D'importants moyens aériens et nautiques ont été déployés hier, au large d'Ajaccio, autour du ferry Mega Express II, une unité de la compagnie Corsica Ferries capable d'embarquer plus de 1700 passagers. Le navire était au coeur de l'exercice de sauvetage maritime Neptune 08. Un incendie dans le compartiment machine a été simulé. Le sinistre, provoquant virtuellement des blessés, a nécessité des évacuations par hélicoptères, alors que les secours se mobilisaient pour maîtriser le sinistre. Organisé par la préfecture maritime de la Méditerranée, Neptune 08 visait à recréer, grandeur nature, les conditions d'une opération d'assistance sur un grand navire à passagers. Pour Corsica Ferries, cet exercice fut également l'occasion de tester ses capacités de réaction, les conditions de coordination avec les autorités publiques de secours en mer et également d'entraîner ses équipages et ses responsables Sécurité à des situations de crise. Un bilan de l'opération est d'ailleurs prévu afin d'améliorer, si nécessaire les procédures et les capacités mises en oeuvre par la compagnie.

Réglementation internationale

Dans le domaine maritime, un sinistre ou une catastrophe impliquant un navire à passagers, comme un ferry ou un paquebot, est souvent perçu comme le pire des scénarios. C'est pourquoi des exercices sont régulièrement réalisés au large des trois façades maritimes françaises. Les compagnies doivent, en outre, respecter une réglementation très contraignante. Comme les autres armements, Corsica Ferries est soumise aux règles de l'OMI (Organisation Maritime Internationale) et notamment la convention SOLAS qui définit les obligations techniques et les certifications de conformité nécessaires auxquelles sont soumis les navires. La convention STCW 95 définit les obligations en matière d'équipages, notamment les formations particulières de situations de crise. La compagnie observe ainsi les règles et résolutions de l'OMI transcrites en droit français et italien, ainsi que les directives et réglementations reprises par la Communauté Européenne. L'Etat du pavillon ainsi que l?Etat d'accueil des navires vérifient la bonne application de cette réglementation. Ainsi les Centres de Sécurité des Navires de Marseille et les autorités italiennes vérifient les bateaux de Corsica Ferries. Les navires de la compagnie, sous pavillon italien et exploités au départ de ports français, font l'objet de visites de contrôle conjointes des 2 pays.

Politique de sécurité

A l'occasion de Neptune 08, Corsica Ferries, qui transporte 3.3 millions de passagers par an, détaille sa politique de sécurité interne. « Consciente de ses responsabilités en matière de sécurité, notamment en raison de son nombre croissant de passagers, la compagnie a décidé d'adopter une politique allant au delà des seules règles et vérifications officielles et a mis en place une structure propre à double contrôle », explique-t-elle. Le management technique et de sécurité dans son port de Porto Vado (Savone) a été confié à la société de gestion V-Ships. « Ce bureau assure un suivi permanent de toute la flotte avec des entraînements et des formations de sécurité, en plus de la réglementation officielle, représentant quelques 20 % en volume en plus de ce qui est exigé. Ce sont par exemple 1100 marins qui ont suivi des exercices supplémentaires de sécurité à bord des navires dans les derniers 6 mois. La compagnie développe par ailleurs sans cesse de nouvelles formations pour s'adapter aux nouvelles règles et nouvelles conditions du trafic maritime. Une centaine de marins ont été ainsi récemment formés pour obtenir des certifications sur l'utilisation des matériels de sauvetage. Le Centre de formation de la compagnie organise également, en coopération avec l'association italienne A.I.A.S, des formations concernant la sécurité des passagers à mobilité réduite ».
Par ailleurs, un département Marine à Bastia est chargé d'évaluer de manière régulière le niveau de sécurité des navires et le comportement de des équipages en les plaçant fictivement en situation d'urgence. « Grâce à ces dispositifs de gestion et de contrôle, Corsica et Sardinia ferries mettent en application une volonté forte de respect et d'amélioration des règles de sécurité vis-à-vis des passagers et des équipages », conclut l'armement.

Corsica ferries