Défense
Sauvetage en mer : Un premier hélicoptère EC 725 à Lanvéoc

Actualité

Sauvetage en mer : Un premier hélicoptère EC 725 à Lanvéoc

Défense

Un hélicoptère EC 725 de l'Armée de l'Air (escadron Pyrénées de Cazaux) a rallié vendredi la base d'aéronautique navale de Lanvéoc Poulmic. L'appareil va travailler avec la flottille 32F, menacée de rupture capacitaire avec ses Super Frelon vieillissants. Bien que disposant encore, sur le papier, de 7 Super Frelon encore disponibles, la marine avait été contrainte, ces derniers mois, de faire appel à d'autres appareils, comme les Dauphin et Panther, mais aussi des Lynx, pour assurer la permanence opérationnelle des Super Frelon pendant leurs indisponibilités techniques. Cette solution n'était toutefois pas satisfaisante pour le sauvetage hauturier, les autres hélicoptères affichant des capacités d'emport et un rayon d'action nettement plus limités que les machines de la 32F.
Après requalification et entraînements croisés des équipages (notamment des marins déjà formés sur EC 725), l'hélicoptère de l'Armée de l'Air sera utilisé en complément des Super Frelon pour des missions de sauvetage en haute mer. « La BAN Lanvéoc Poulmic va ainsi faire progresser la coopération interarmées en favorisant le soutien mutuel », explique la Marine nationale, dont les Super Frelon seront remplacés par le nouvel NH 90. Souffrant de multiples retards, la première machine devrait être livrée par l'industrie, au mieux, à la fin de l'année 2009.
En tout, 27 NH90 doivent rejoindre l'aéronautique navale, dont 13 en version transport.

Aéronautique navale | Toute l'actualité des aéronefs et flottilles de la marine Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française