Défense
Schiebel vend son drone Camcopter S-100 en Russie

Actualité

Schiebel vend son drone Camcopter S-100 en Russie

Défense

Présenté la semaine dernière au salon naval IMDS, à Saint-Pétersbourg, le drone Camcopter S-100 vient de remporter son premier contrat en Russie. C'est ce qu'a annoncé son concepteur, l'Autrichien Schiebel, qui s'est allié, pour ce contrat, au Russe OAO Gorizont. Un premier UAS (Unmanned Air system) sera « prochainement opérationnel pour un client gouvernemental », ont indiqué les deux sociétés, qui n'ont pas donné plus de précisions quant à ce contrat, sauf qu'il ne s'agit à priori pas d'une application militaire. « La collaboration se focalise sur le marché civil des UAS en Russie, où les opportunités pour ce drone seront importantes dans les prochaines années », explique Schiebel. Le groupe autrichien vise différents marchés, allant de l'agriculture à la surveillance de la faune et de la flore, en passant par l'inspection de structures spécifiques, comme des centrales nucléaires, des bases de lancement spatiales ou encore des installations hydroélectriques ou des pipelines. « L'UAV apporte une flexibilité unique aux opérations et des capacités que les hélicoptères pilotés ou les avions ne peuvent offrir. Son endurance, la faible logistique nécessaire, ses coûts d'exploitation très bas, ainsi que sa capacité à voler sur des périodes prolongées en fournissant aux opérateurs un vaste champ de vision de jour comme de nuit, en font une plateforme idéale pour une vaste gamme d'opérations ».
Pouvant également servir à des applications militaires, notamment à partir de navires, le Camcopter S-100 peut être équipé d'un système de caméra TV et infrarouge de type FLIR. Pouvant offrir une capacité de détection à 200 kilomètres, le drone, conçu pour voler à une altitude de service de 18.000 pieds, affiche une autonomie de 6 heures avec une charge utile de 34 kilos.

Drones