Défense
Scorpène brésiliens : le Riachuelo réalise sa première plongée

Actualité

Scorpène brésiliens : le Riachuelo réalise sa première plongée

Défense

Moins d’un an après sa mise à l’eau, le 14 décembre 2018, la tête de série du programme des quatre sous-marins brésiliens du Scorpène, le Riachuelo, a réalisé le 20 novembre sa toute première plongée. Une immersion statique destinée à vérifier le système de ballasts, la pesée exacte en plongée, la stabilité et l’étanchéité du bâtiment long de 71.6 mètres pour un diamètre de 6.2 mètres et un déplacement en surface d’environ 1870 tonnes. Préalable aux prochains essais en mer, cette opération, conduite avec succès, a été menée au sud de l’île d’Itacuruçá, à quelques kilomètres du complexe naval d’Itaguaí, où sont produits et seront basés les nouveaux sous-marins brésiliens.

 

 

Dans les mois qui viennent, le Riachuelo réalisera plusieurs campagnes d’essais en mer, qui se concluront selon la Marinha do Brasil par des tirs avec les armements qui équiperont le bâtiment, en l’occurrence des torpilles F21 et des missiles antinavire Exocet SM39. Ces essais seront menés sous la supervision d’Itaguaí Construções Navais (ICN), la société commune du groupe brésilien Odebrecht et du Naval Group, en charge du programme PROSUB, lancé en 2008.

Pour l’industriel français, ce dernier porte pour mémoire sur la réalisation en transfert de technologie de quatre Scorpène, l’assistance à la conception des parties non nucléaires du premier sous-marin nucléaire d’attaque brésilien, ainsi que l’aide à la définition, à l’équipement et à la construction du nouveau chantier et de la nouvelle base navale d’Itaguaí, édifiés dans la baie de Sepetiba, à 70 kilomètres sud-ouest de Rio de Janeiro.

Alors que le Riachuelo doit être livré en 2020, le président  brésilien Jair Bolsonaro a assisté le 11 septembre dernier à la jonction de la coque du second sous-marin de cette série, l’Humaita. Ce dernier devrait rallier la Marinha do Brasil fin 2021, les deux autres Scorpène commandés étant en cours de construction pour être achevés en 2022 et 2023.

Pour ce qui est du SNA brésilien, projet piloté en direct par le pays, les études se poursuivent mais la construction n’a toujours pas débuté et la mise à l’eau de ce sous-marin à propulsion nucléaire n’est plus espérée avant 2029.  

 

Naval Group | Actualité industrie navale de défense Marine brésilienne | Actualité de la Marinha do Brasil