Défense
Scorpene indiens : Mise en service en vue pour le Kalvari
ABONNÉS

Actualité

Scorpene indiens : Mise en service en vue pour le Kalvari

Défense

Le premier des six sous-marins du type Scorpene commandés par la marine indienne devrait être officiellement mis en service dans les prochaines semaines. Mis à l’eau en octobre 2015, le Kalvari, qui avait débuté ses essais en mars 2016, a été livré le 21 septembre par le chantier Mazagon Dock Limited (MDL) de Mumbai, où il a été réalisé en transfert de technologie avec l’assistance de Naval Group (ex-DCNS).

Sorti en janvier 2017 du hall de construction de MDL, son premier sistership, le Khanderi, en est quant à lui au stade des essais, sa livraison allant intervenir en 2018.

 

Le Khanderi peu avant sa mise à l'eau en début d'année (© NAVAL GROUP)

Le Khanderi peu avant sa mise à l'eau en début d'année (© NAVAL GROUP)

 

Des débuts difficiles mais une cadence maintenant soutenue

Annoncé en 2005, ce programme, qui devait initialement voir la livraison du premier sous-marin en 2013 (86 mois après l’adoption du cahier des charges détaillé), a pris beaucoup de retard. Il a en effet nécessité la réappropriation par le chantier indien du savoir-faire en matière de construction de sous-marins, ainsi que la montée en puissance du réseau de fournisseurs locaux. Mais après des débuts difficiles, la construction des Scorpene se poursuit désormais à un rythme très soutenu. La cadence de production est d’une unité tous les 9 mois, le sixième et dernier bâtiment devant rejoindre la flotte indienne d’ici 2020/21.

Relance du processus d’acquisition de torpilles

Longs de 67 mètres et présentant un déplacement de plus de 1550 tonnes en surface, les nouveaux sous-marins indiens pourront embarquer une vingtaine d’armes, dont des missiles antinavire Exocet SM39 (une commande de 36 avait été annoncée en 2005). Un premier a d’ailleurs été tiré avec succès par le Kalvari en mars dernier. En revanche, la question des torpilles lourdes n’est toujours pas réglée. Initialement, il était prévu d’équiper les Scorpene de la Black Shark mais l’Inde a finalement décidé de relancer le processus d’acquisition de torpilles pour ses nouveaux sous-marins. Naval Group postule avec sa nouvelle F21.

Publication de la RFI pour six nouveaux sous-marins

Avec MDL, l’industriel français, qui avait proposé aux autorités indiennes de prolonger la série avec trois Scorpene supplémentaires, est par ailleurs en compétition pour l’attribution de la prochaine commande de sous-marins indiens. Il s’agit du projet P75I, portant sur six nouvelles unités, qui a fait l’objet cet été de la publication d’une Request For Information (RFI) auprès des industriels internationaux. Naval Group propose toujours le Scorpene, avec un système de propulsion anaérobie basé sur sdes piles à combustible.

En course pour des bâtiments de projection

En dehors des sous-marins, on notera que le groupe français est également en lice dans le cadre du projet de deux nouveaux porte-hélicoptères d’assaut dont la marine indienne souhaite se doter. Allié au groupe indien Reliance (qui a racheté les chantiers Pipapav) pour répondre à la RFI publiée cette année, Naval Group propose un modèle de la famille des BPC du type Mistral, dont trois exemplaires sont en service dans la flotte française et deux au sein de la marine égyptienne. Il s’agit là aussi d’un programme en transfert de technologie avec construction locale des bâtiments.

 

Naval Group (ex-DCNS) Marine indienne