Défense
Scorpène: L'Inde signe le contrat à Paris pour la construction de 6 sous-marins

Actualité

Scorpène: L'Inde signe le contrat à Paris pour la construction de 6 sous-marins

Défense

Comme prévu, le français Armaris (filiale export de DCN et Thales) a été choisi par le gouvernement indien pour assurer la constructon de 6 sous-marins conventionnels du type Scorpène. Le contrat a été officiellement annoncé ce midi par Jacques Chirac et le Premier ministre indien, Manmohan Singh, en visite officielle à Paris. D'un montant de 2 milliards, d'euros, ce programme comporte 1,2 à 1,3 milliards pour les navires et le reste pour la livraison par MBDA de 36 missiles Exocet SM 39. Le contrat porte sur la licence de construction, le tranfert de technologie et la livraison par les industriels français d'éléments de coque et du système de combat réalisé par UDS International (avec des composants Thales et DCN). Armaris assurera la maîtrise d'oeuvre du programme alors que les sous-marins seront assemblés aux chantiers indiens Mazagon Dock Limited. La mise au point détaillée du cahier des charges devrait être achevée d'ici 10 à 12 mois. Dans ce laps de temps, les industriels français négocieront des équipements "en option", tels que le système de propulsion en circuit fermé AIP (qui permet au submersible de rester en plongée durant 15 jours). L'accord signé avec l'Inde prévoit que la livraison du premier bateau sera effective 84 mois après l'adoption du cahier des charges. L'objectif est ensuite que les chantiers indiens produisent un sous-marin par an.
Si ce programme comporte un important transfert de technologie, tous les matériels clé seront réalisés en France et en Espagne (le Scorpène est une co-réalisation de Navantia et DCN). Les établissements de Cherbourg, Ruelle et Indret devraient donc être particulièrement sollicités. Une importante équipe de DCN sera en tous cas présente en Inde pour le montage du premier bâtiment.
Grâce à cette vente attendue depuis deux ans, le Scorpène devient un sous-marin de référence sur le marché international. Ce modèle a pour le moment été adopté par le Chili et à la Malaisie. Le découpage industriel du marché comporte 2/3 pour Armaris et 1/3 pour Navantia.

Scorpène