Marine Marchande
Scrubbers LAB et cheminée monumentale sur le porte-conteneurs Ulsan Express

Actualité

Scrubbers LAB et cheminée monumentale sur le porte-conteneurs Ulsan Express

Marine Marchande

Le porte-conteneurs Ulsan Express, de l’armement allemand Hapag-Lloyd, est revenu en Europe après un arrêt technique de sept semaines en Chine, entre mars et avril. Le chantier a notamment porté sur l’ajout de systèmes de lavage des fumées (scrubbers), afin de traiter les émissions d’oxydes de soufre (SOx). A l’issue de ces travaux, le navire est réapparu avec un bloc cheminée monumental, plus massif que son château. Cette imposante structure orange, qui abrite le dispositif de lavage des échappements, englobe la cheminée centrale d’origine et s’étend jusqu’au droit de la coque, à bâbord.

 

(© FABIEN MONTREUIL)

(© FABIEN MONTREUIL)

(© FABIEN MONTREUIL)

(© FABIEN MONTREUIL)

(© FABIEN MONTREUIL)

(© FABIEN MONTREUIL)

Long de 366 mètres pour une largeur de 48 mètres et une capacité de 13.177 EVP, l’Ulsan Express, mis en service en 2013, a fait hier sa première escale au Havre dans sa nouvelle configuration. Il fait partie des 10 porte-conteneurs de la classe Hamburg d’Hapag-Lloyd, qui vont être tous équipés de scrubbers français. Des équipements commandés par Hapag-Lloyd à la société lyonnaise LAB, filiale du groupe CNIM. Il s’agit de systèmes DeepseaBlue Lab, fabriqués en composite. Ils sont de type off line, c’est-à-dire qu’ils sont déportés, fonctionnent en boucle ouverte mais sont prêts pour un fonctionnement en système hybride.

L’intégration de ces scrubbers sur les 10 porte-conteneurs de la classe Hamburg est réalisée au chantier Beihei de Qingdao, en Chine. La première installation a débuté en mars et les navires s’y succèderont d’ici septembre 2020.

LAB, qui travaille sur des projets similaires avec au moins un autre armateur au conteneur, avait précédemment équipé la flotte de Brittany Ferries, ainsi que plusieurs paquebots de MSC Cruises.