Marine Marchande
Scrubbers open-loop : de nouvelles interrogations environnementales devant l’OMI

Actualité

Scrubbers open-loop : de nouvelles interrogations environnementales devant l’OMI

Marine Marchande

Depuis ces derniers mois, les ports mondiaux sont de plus en plus nombreux à bannir l’usage de scrubbers en mode open-loop, c’est-à-dire avec un rejet à la mer des eaux de lavage des fumées.

Pour mémoire, les scrubbers servent principalement à neutraliser les oxydes de soufre provoqués par la combustion du fuel lourd. Ils ont notamment été largement installés dans le cadre de l’entrée en vigueur, le 1er janvier dernier, du Sulfur Cap, une règlementation internationale réduisant drastiquement les SOx au niveau mondial. En équipant leurs navires, neufs ou anciens, de scrubbers, les armateurs choisissent de continuer à fonctionner avec du fuel lourd, soit parce qu’ils ne souhaitent pas utiliser du diesel ou soit parce qu’ils ne souhaitent pas modifier leur propulsion existante ou s’engager vers une motorisation GNL. Les scrubbers peuvent fonctionner en circuit fermé (close-loop) dans lequel les eaux servant au traitement des fumées sont