Croisières et Voyages

Actualité

Seabourn vend trois navires à Windstar et va commander un quatrième Odyssey

 Les trois plus anciens navires de croisière de la compagnie Seabourn, filiale du groupe américain Carnival Corporation, ont trouvé un repreneur. C’est finalement Windstar qui a annoncé le rachat de ces bateaux, qui seront transférés au cours des deux prochaines années.  Le premier à rejoindre Windstar sera le Seabourn Pride qui sera livré en avril 2014 et, après rénovation et mise aux standards de son nouvel armateur, débutera sa nouvelle vie un mois plus tard avec un programme de croisières en Méditerranée. Il sera suivi, en avril 2015, par le Seabourn Legend et, en mai 2015, par le Seabourn Spirit, tous deux passant également en cale sèche avant de reprendre du service.

 

Le Seabourn Legend  (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

 

Windstar augmente ses capacités et se diversifie

 

 

Avec ce projet, baptisé Global Windstar, la compagnie américaine va connaître un nouvel essor après une période de difficultés. L’ancienne filiale d’Holland America Line (groupe Carnival), avait été vendue en 2007 à Ambassadors International. Mais cette société s’était placée en 2011 sous la protection de la loi américaine sur les faillites, ses actifs étant alors vendus sans cessation d’activité pour Windstar. La compagnie appartient désormais au groupe américain Xanterra Parks & Resorts. Jusqu’ici, elle n’armait que de grands voiliers de croisière : le Windstar et le Windspirit (110 mètres, 148 passagers), ainsi que le Windsurf (188 mètres, 312 passagers), ce dernier n’étant autre que l'ex-Club Med 1, un cinq mâts construit en 1986 au Havre et vendu en 1998 par le groupe de vacances français.

 

 

Le Wind Surf, ex-Club Med 1 (© WINDSTAR)

 

 

En rachetant les trois navires de Seabourn, Windstar va augmenter significativement sa capacité, qui atteindra 1230 lits, tout en diversifiant son offre avec des navires classiques. Construits suivant le concept des yachts de croisière, les Seabourn Pride, Seabourn Spirit et Seabourn Legend ont été réalisés par le chantier allemand Schichau Seebeckwerft, qui  les a livrés en 1988, 1989 et 1991. Longs de 135 mètres pour une largeur de 19.6 mètres, ces navires de 9960 GT de jauge sont servis par 164 membres d’équipage et peuvent accueillir 208 passagers.

 

 

Navires de la classe Pride  (© WINDSTAR)

 

 

Seabourn se concentre sur une flotte de luxe moderne

 

 

Quant à Seabourn, la compagnie cherchait à vendre ce trio depuis l’entrée en flotte, entre 2009 et 2011, des Seabourn Odyssey, Seabourn Sojourn et Seabourn Quest. Construits par le chantier italien T. Mariotti, ces superbes bateaux de luxe mesurent 198.5 mètres de long, affichent une jauge de 32.000 GT et peuvent accueillir 450 passagers. Ces nouveaux navires ont, dès leur entrée en service, donné un gros coup de vieux à leurs aînés, non seulement par la modernité de leurs installations et de leurs lignes, mais aussi par le fait que 90% de leurs cabines et suites disposent d’une véranda, alors que les balcons sont très rares sur les Pride. L’écart en termes de standards devenait donc trop important pour une compagnie positionnée sur le très haut de gamme. D’où la décision de Seabourn de se séparer des « vétérans » de sa flotte, une opération qui lui permet au passage de pouvoir investir dans des constructions neuves. La compagnie à, d’ailleurs, d’ores et déjà annoncé qu’elle prévoyait de commander un quatrième navire de la classe Odyssey.

 

 

Le Seabourn Odyssey (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Le Seabourn Odyssey (© T. MARIOTTI)

Croisière - Informations générales