Marine Marchande
SeaFrance demande son placement en redressement judiciaire

Actualité

SeaFrance demande son placement en redressement judiciaire

Marine Marchande

C'est mercredi que le tribunal de commerce de Paris doit examiner la demande de SeaFrance de faire l'objet d'une procédure de redressement judiciaire. Une requête a été formulée en ce sens, la semaine dernière, par la direction de la compagnie, qui a présenté le 10 juin, en comité d'entreprise, un nouveau plan de redressement. Bien plus drastique que les précédents projets, le nouveau plan prévoit la suppression de 725 postes, soit près de la moitié des effectifs (1580 salariés). Lourdement déficitaire, SeaFrance doit, pour survivre, être recapitalisée par son actionnaire, la SNCF. Les besoins de l'armement, qui exploite quatre navires entre Calais et Douvres, seraient aujourd'hui de 200 millions d'euros. Face à une situation économique catastrophique, SeaFrance s'était placée en avril sous la tutelle du tribunal de commerce, au travers d'une procédure de sauvegarde.

My Ferry Link (ex-SeaFrance)