Marine Marchande
SeaFrance dépose un dossier de sauvegarde au tribunal de commerce

Actualité

SeaFrance dépose un dossier de sauvegarde au tribunal de commerce

Marine Marchande

C'est la semaine prochaine que le tribunal de commerce de Paris doit examiner le dossier déposé vendredi dernier par la direction de SeaFrance. Cette dernière souhaite l'ouverture d'une procédure de sauvegarde, si elle est acceptée, devrait disposer de six semaines pour présenter aux magistrats un nouveau plan de redressement. « Il s'agit d'éviter que SeaFrance mette la clé sous la porte et de faire en sorte que l'entreprise soit viable. En raison de la situation financière et de la grève qui a paralysé la compagnie durant le week-end de Pâques, l'ancien plan ne permet plus d'assurer la pérennité de la compagnie », explique-t-on chez SeaFrance.
Placée sous la tutelle du tribunal de commerce, la compagnie risque fort de devoir élaborer un plan de redressement encore plus drastique que le précédent projet, prévoyant la suppression de 482 postes sur 1580 personnes salariés. Spécialisée sur la liaison Calais-Douvres, la filiale de la SNCF est, aujourd'hui, confrontée à une situation financière qualifiée d'intenable par la direction. Début avril, les dettes s'élevaient à 186 millions d'euros, alors que les pertes depuis le 1er janvier atteignaient 15 millions d'euros et que le déficit de trésorerie était de 53 millions d'euros. Quant à la grève du week-end de Pâques, déclenchée par la CFDT Maritime Nord, elle a coûté à l'armement 2 millions d'euros en 5 jours.
La direction, comme d'autres syndicats, ont dénoncé l'attitude de l'organisation majoritaire, qui aurait, selon eux, aggravé la situation en résistant à la mise en oeuvre du précédent plan de redressement. Le 16 avril, même François Chérèque s'est désolidarisé du conflit de Calais : « Je pense que la CFDT de SeaFrance, par moments, devrait être plus souple et plus ouverte à la négociation ; et fait preuve d'un peu trop d'obscurantisme sur l'avenir de l'entreprise », a déclaré le secrétaire général de la CFDT.

My Ferry Link (ex-SeaFrance)