Marine Marchande
SeaFrance : Le plan social de la SNCF rejeté

Actualité

SeaFrance : Le plan social de la SNCF rejeté

Marine Marchande

Le plan de sauvegarde de l'emploi proposé par la SNCF, maison-mère de l'ex-compagnie maritime SeaFrance, dont le tribunal de commerce de Paris a prononcé le 9 janvier la liquidation judicaire, a été rejeté. Après 7 heures d'âpres négociations à Calais, les représentants du personnel ont rejeté hier les propositions du groupe ferroviaire. La séance du Comité d'entreprise, réuni examiner le PSE, a été suspendue et doit reprendre lundi matin à Paris. La SNCF, qui s'est engagée à proposer des offres de reclassement pour 587 des 880 salariés de SeaFrance, a présenté ses propositions en termes de primes de licenciement et de création d'entreprise. Des propositions « minables », selon Eric Vercoutre, le secrétaire général du CE et responsable syndical de la CFDT Maritime Nord. Selon lui, les propositions sont inférieures à celles évoquées précédemment.

My Ferry Link (ex-SeaFrance)