Marine Marchande
SeaFrance : Les officiers demandent la médiation du gouvernement

Actualité

SeaFrance : Les officiers demandent la médiation du gouvernement

Marine Marchande

Après deux semaines de grève, les officiers de SeaFrance ont demandé au gouvernement de jouer les médiateurs dans le conflit qui les oppose à la direction de la compagnie transmanche. Hier soir, cette dernière a indiqué qu'elle avait « accepté la demande de négociation de l'intersyndicale CGC/CGT Officiers ». Ses représentants doivent être reçus ce matin à Calais. Les grévistes réclament toujours des augmentations de salaires. Selon eux, les rémunérations, « trop faibles » chez SeaFrance, dissuadent les jeunes officiers de postuler pour travailler au sein de l'armement, spécialisé dans la liaison Calais-Douvres.
Vendredi dernier, les officiers avaient obtenu une première avancée, la direction acceptant leurs revendications en vue d'améliorer les conditions de travail (possibilité d'embarquer trois jours et suppression de la clause de résidence à moins de deux heures de Calais).
Reconduit initialement toutes les 24 heures, le mouvement a été reconduit hier pour 48 heures, c'est à dire juqu'à demain jeudi.
L'immobilisation des ferries de SeaFrance coûte plus de 300.000 euros par jour à l'entreprise, qui emploie 1500 personnes, dont 160 officiers. SeaFrance est une filiale à 100% de SNCF Participations.

My Ferry Link (ex-SeaFrance)