Marine Marchande
SeaFrance : Les syndicats ont trois jours pour se prononcer

Actualité

SeaFrance : Les syndicats ont trois jours pour se prononcer

Marine Marchande

Nommé pour trouver une issue au conflit chez SeaFrance, le médiateur a laissé jusqu'à jeudi aux syndicats pour se mettre d'accord sur ses propositions. Vendredi, Daniel Cholley a rendu ses conclusions. Pour redresser SeaFrance, il préconise la suppression de 482 postes, sur un effectif total de 1580 salariés (dont 1300 navigants). C'est 61 postes de moins que ce qu'avait annoncé la direction en mai dernier et une trentaine de plus que ce souhaite la CFDT, syndicat majoritaire au sein de l'entreprise. Si, dans les trois jours, les propositions du médiateur ne sont pas acceptées, Daniel Cholley a prévenu qu'il mettrait fin à sa mission. Dans ce cas, les avancées obtenues (moins de postes supprimés, hausse des primes...) deviendraient caduques. Faute d'accord, la direction menace, de son côté, de lancer une procédure de sauvegarde au tribunal de commerce de Calais.

My Ferry Link (ex-SeaFrance)