Marine Marchande
SeaFrance : Liquidation judicaire assortie d'un ultime sursis

Actualité

SeaFrance : Liquidation judicaire assortie d'un ultime sursis

Marine Marchande

Des salariés en fête alors que leur entreprise est, plus que jamais, menacée de disparaitre. Hier, sur le port de Calais, l'ambiance était quelque peu surréaliste. Mobilisés autour des navires, qui avaient cessé la veille leurs rotations entre Calais et Douvres, les salariés de SeaFrance ont, pour beaucoup, accueilli avec joie la décision du tribunal de commerce de Paris. Ce dernier statuait hier sur le sort de leur compagnie, en redressement judiciaire depuis juin 2010. Les juges avaient le choix entre trois options : la liquidation judiciaire de la société ou accepter l'un des deux plans de reprise proposés. Après le retrait de Being Bang, il ne restait que deux offres : celle de Louis Dreyfus Armateurs, allié au groupe danois DFDS (qui exploite notamment une ligne entre Dunkerque et Douvres) ; ou bien le projet de création d'une Société coopérative et participative (SCOP), une idée portée par des personnels et responsables syndicaux. Aucun des deux projets n'étant considéré comme recevable, la liquidation judicaire a été prononcée. Mais le tribunal laisse une petite chance à la compagnie. Il a, en effet, décidé de

My Ferry Link (ex-SeaFrance)