Marine Marchande
SeaFrance : « Nous allons y aller par étapes successives »

Interview

SeaFrance : « Nous allons y aller par étapes successives »

Marine Marchande

Jean-Michel Giguet dévoile sa feuille de route. L'ancien président du directoire de Brittany Ferries va piloter la Scop, chargée d'exploiter SeaFrance, dont les actifs ont été attribués lundi à Eurotunnel par le tribunal de commerce de Paris. L'ancienne filiale de la SNCF, dont la liquidation judiciaire a été prononcée en janvier dernier, va connaître un nouveau départ avec trois navires : les ferries Rodin et Berlioz, ainsi que le fréteur Nord-Pas-de-Calais. Interrogé par notre consoeur Catherine Magueur, du Télégramme, Jean-Michel Giguet explique comment la compagnie va remonter en puissance.
______________________________________________

Le tribunal de commerce de Paris a décidé lundi d'attribuer à Eurotunnel l'exploitation des trois navires de SeaFrance entre Douvres et Calais, par le biais d'une Scop, une coopérative ouvrière que vous allez piloter. Quelle est votre réaction ?

JEAN-MICHEL GIGUET : Je suis très satisfait à titre personnel, satisfait à l'égard d'Eurotunnel, qui s'est lancé dans cette activité, et évidemment satisfait de voir une solution pour les ex-salariés de Seafrance qui vont demain, pour une partie d'entre eux, retrouver du travail et de l'espoir. Aujourd'hui, je me dis : « Ça valait la peine de se battre ! ».

Quel est le détail des opérations ?

Interviews My Ferry Link (ex-SeaFrance)