Marine Marchande
SeaFrance placée sous la tutelle du tribunal de commerce

Actualité

SeaFrance placée sous la tutelle du tribunal de commerce

Marine Marchande

C'est une véritable course contre la montre qui a débuté pour la compagnie maritime française. Dans les toutes prochaines semaines, la direction de SeaFrance doit avoir élaboré un nouveau plan de redressement de la société, dont les liquidités seront, selon ses estimations, épuisées à la fin mai. Mercredi dernier, la compagnie a été placée sous la tutelle du tribunal de commerce de Paris, dans le cadre d'une procédure de sauvegarde. Deux administrateurs ont été nommés et devront donner leur aval au nouveau plan de sauvegarde que leur proposera la direction. Ce plan de sauvetage sera, quoi qu'il arrive, plus drastique que celui issu des accords signés en début d'année. Les négociations ayant trainé en longueur et la grève du week-end de Pâques ayant eu des conséquences financières importantes, l'ancien plan de redressement est, en effet, devenu caduc. Il prévoyait 482 suppressions de postes sur un effectif total de 1580 salariés. « Nous allons vers un plan plus dur car l'ancien n'est plus suffisant pour assurer la pérennité de l'entreprise. Il faut que le nouveau plan soit élaboré au plus vite et accepté par les administrateurs avant que la société soit en cessation de paiement. Car, après, nous entrerions dans une phase de redressement judiciaire, voire de liquidation. Il faut donc aller vite pour maintenir SeaFrance et sauver le maximum d'emplois », explique-t-on au siège de l'armement, à Calais.

My Ferry Link (ex-SeaFrance)