Marine Marchande
SeaFrance rebaptisée My Ferry Link

Actualité

SeaFrance rebaptisée My Ferry Link

Marine Marchande

La nouvelle compagnie maritime succédant à SeaFrance ne reprendra pas le nom de l'ex-filiale de la SNCF, dont la liquidation judicaire a été prononcée en janvier dernier. Rebaptisée My Ferry Link, un nom destiné à attirer les Britanniques, qui constitue la grande majorité de la clientèle visée, elle doit débuter ses opérations en août avec les ex-SeaFrance Rodin et ex-SeaFrance Berlioz. Les deux navires reprendront du service après un arrêt technique au chantier Arno de Dunkerque, où ils seront remis en état de naviguer après 8 mois d'arrêt, tout en adoptant les couleurs de My Ferry Link. Ils débuteront leur activité en proposant quatre allers-retours quotidiens entre Calais et Douvres, une fréquence qui pourrait ensuite monter en puissance pour atteindre six rotations par jour. En plus de ces deux ferries, le fréteur Nord-Pas-de-Calais doit lui aussi bénéficier d'un solide arrêt technique, afin de servir de renfort et de remplacer les Rodin et Berlioz, l'hiver prochain, lorsque ceux-ci seront arrêtés pour un grand carénage.
Pour mémoire, ces navires ont été rachetés par Eurotunnel en juin et sont loués à la société coopérative et participative montée par d'ex-salariés de SeaFrance et dirigée par Jean-Michel Giguet, ancien cadre dirigeant de Brittany Ferries. Pour l'heure, la société a recruté 120 personnes et compte faire monter ses effectifs à au moins 520 personnes à Calais, auxquels d'ajouteront 70 postes créés à Douvres.

My Ferry Link (ex-SeaFrance)