Défense
Selon la Défense, l’incident du M51 ne remet pas en cause la dissuasion française

Actualité

Selon la Défense, l’incident du M51 ne remet pas en cause la dissuasion française

Défense

« L’échec du 5 mai ne remet pas en cause la dissuasion ». C’est ce qu’a affirmé hier le ministère de la Défense lors de son point presse hebdomadaire. Une déclaration suite à la désintégration du missile balistique M51 tiré le 5 mai par le sous-marin nucléaire lanceur d’engins Le Vigilant, qui a procédé au lancement en baie d’Audierne, dans le Finistère. « Après quelques dizaines de secondes de vol, pendant une des phases propulsées, le missile a détecté une anomalie et s’est « autodétruit » conformément aux procédures. Cette destruction n’a eu de conséquences ni pour la population ni pour le sous-marin ni son équipage », a rappelé le