Défense
Selon Naval Group, pas de problème particulier sur les Scorpène indiens

Actualité

Selon Naval Group, pas de problème particulier sur les Scorpène indiens

Défense

Un article du 15 juin paru dans le journal indien Business Standard affirme que la marine indienne aurait « refusé de mettre en service le Khanderi jusqu’à ce que tous ses défauts et carences soient complètement corrigés ». Le Khanderi, c’est le second des six sous-marins du type Scorpène commandés en 2005 par l’Inde et réalisés en transfert de technologie par le chantier Mazagon Dock Limited de Mumbai, avec l’assistance du français Naval Group, concepteur de ces bâtiments.

Tête de série du programme, le Kalvari a été mis en service en décembre 2017, son premier sistership, le Khanderi donc, étant mis à l’eau en janvier de la même année. Il en est actuellement au stade des essais en mer et, chez Naval Group, on explique que le bâtiment ne souffre d’aucun problème majeur.  Est notamment récusée l’affirmation du journal indien selon laquelle « le problème le plus préoccupant que la marine ait découvert lors des essais en mer du Khanderi était un défaut mortel pour un sous-marin: ses moteurs et ses hélices émettaient un niveau de bruit excessif ». Selon une source chez l’industriel français, « la marine indienne, qui est satisfaite du premier bâtiment de la série, n’a en aucun cas rejeté le second, qui est encore en essais. La réalité, c’est qu’il y a des problèmes habituels qui font partie de la mise au point, ce sont des choses fréquentes et il n’y a rien qui ne puisse être résolu rapidement. Les Scorpène sont des sous-marins extrêmement silencieux, ils sont réputés pour cela et c’est pour cette raison que nous en vendons ». A Paris, on dit ne pas comprendre l’origine d’un article comprenant de telles « erreurs factuelles et exagérations ».

Peut-être cette publication constitue-t-elle une réminiscence politique des récentes élections législatives en Inde ? Celles-ci se sont traduites fin mai par un échec cuisant du Congrès, principal parti d’opposition, et la victoire de la coalition nationaliste emmenée par le premier ministre Narenda Modi, qui rempile pour un second mandat de cinq ans.

Concernant les Scorpène indiens, la livraison du Khanderi est prévue cette année. Suivra le Karanj, mis à l’eau en janvier 2018, le Vela, qui a rejoint son élément le mois dernier, puis les Vagir et Vagsheer, en cours de construction chez MDL. Tous doivent avoir rejoint la flotte indienne d’ici 2022.

Naval Group (ex-DCNS) Marine indienne