Croisières et Voyages
Sept universités affrètent un paquebot pour en faire un campus

Actualité

Sept universités affrètent un paquebot pour en faire un campus

Croisières et Voyages

Une université flottante de 600 élèves. C'est le projet porté par sept universités, dont celles de Berkeley (Floride), Cardiff (Pays de Galle) et Fudan (Chine). Les étudiants, provenant d'une centaine d'universités à travers le monde, doivent embarquer en septembre prochain à Athènes pour un périple de 13 semaines vers le Japon. Il s'agit, selon les universités, alliées pour cette opération à la compagnie RCCL, de promouvoir le savoir par l'expérience. Des escales sont prévues à Lisbonne, Panama City, Guayaquil, Papeete, Auckland, Sydney, Shanghai et Hong Kong. Une seconde promotion quitterait l'Asie le 8 janvier pour une traversée retour, passant par Singapour, Kochi, Port Victoria, Le Cap, Buenos Aires, Casablanca et Barcelone, avant de revenir au Pirée. Les cours dispensés à bord privilégieront le commerce international, les relations internationales, les arts et la culture. Un observatoire climatologique pourrait également être installé à bord.

L'ex-Kungs Holm devient The Scholar Ship

Pour mener à bien ce projet, les promoteurs ont choisi d'affréter un paquebot construit en 1966 sur les bords de la Clyde, en Angleterre. Long de 201 mètres pour une jauge de 28.891 tonneaux, ce navire de 389 cabines peut embarquer 778 passagers et 417 membres d'équipage. Il avait été commandé initialement par la compagnie Swedish America Line sous le nom de Kungs Holm. Racheté en 1979 par P&O Cruises, il sera rebaptisé Sea Princess avant d'être basculé dans la flotte de Princess Cruises, pour finalement revenir chez P&O lors du rapprochement des deux armements. Il restera sous ces couleurs, en tant que Victoria, jusqu'en 2002. A cette date, le vieux navire est repris par le groupe Leonardo Shipping. Renommé Mona Lisa, il est opéré jusqu'en 2006 par Holliday Kreuzfahrten. A la faillite de la compagnie, le Mona Lisa reste en attente, au Pirée. Pour le besoins du programme Scholar Ship, des travaux ont été entrepris à bord en janvier dernier. Il s'agit, notamment, de préparer un amphithéâtre et une bibliothèque universitaire.

Actuellement aux couleurs de Luis Cruises après le naufrage du Sea Diamond

Suite au naufrage du Sea Diamond, le mois dernier devant Santorin, la compagnie Luis Cruises a affrété, pour un mois, le Mona Lisa, à compter du 30 avril. Le paquebot naviguera pour la compagnie grecque jusqu'à la fin du mois. En raison du manque de capacité de Pullmantur, repris il y a quelques mois par Royal Carribean, la compagnie récupèrera ensuite le navire, qui débutera un programme de croisières estivales de trois mois. Rebaptisé The Scholar Ship, l'ex-Mona Lisa devrait ensuite quitter le Pirée le 5 septembre avec ses élèves. Ce programme universitaire, très ambitieux, se heurte encore à quelques problèmes pour trouver l'intégralité des 1200 élèves qui participeront aux deux traversées. Le prix du voyage est en effet relativement onéreux, puisque la place coûte quelques 14.800 euros.
Si l'expérience est concluante, d'autres programmes analogues pourraient suivre. Quant au vieux paquebot, ne répondant pas aux nouvelles normes SOLAS, entrant en application en 2010, son activité devrait cesser dans moins de trois ans. Un groupe suédois envisage, d'ores et déjà, de le transformer en hôtel et musée flottant, après lui avoir rajouté sa deuxième cheminée d'origine.
__________________________________________

- Voir le site de The Thames Ship Society