Science et Environnement
Sète : dénonçant la déforestation, Greepeace bloque un navire chargé de soja brésilien

Actualité

Sète : dénonçant la déforestation, Greepeace bloque un navire chargé de soja brésilien

Science et Environnement
Vie Portuaire

Une action toujours en cours hier soir pour « dénoncer l’importation du soja qui déforeste pour alimenter l’élevage industriel européen ». Depuis vendredi, plusieurs dizaines d’activistes de Greepeace mène une opération coup de poing pour empêcher le déchargement dans le port de Sète de l’Ellirea, vraquier de 195 mètres en provenance du Brésil avec à son bord 50.000 tonnes de tourteaux de soja. « Le cargo bloqué par nos activistes a été chargé au port de Salvador. Or 89 % du soja exporté via ce port est cultivé dans le précieux écosystème du Cerrado. Cette savane, véritable trésor de biodiversité, a perdu près de la moitié de sa végétation naturelle en raison de l’expansion de l’agro-industrie. La culture du soja en Amérique du Sud, dont la production ne cesse de croître, est l’un des principaux moteurs de cette destruction. La hausse de cette production est soutenue par l’industrialisation de notre élevage, puisque 87 % du soja utilisé en Europe est destiné à l’alimentation animale. Déforestation, culture intensive du soja et industrialisation de notre élevage sont donc intimement liées et alimentent la crise climatique », explique l’organisation, qui appelle le gouvernement français à réagir : « Ce système contribue à la crise climatique, puisqu’en déforestant, la culture intensive du soja détruit des

Port de Sète