Vie Portuaire
Sète déploie le branchement à quai

Actualité

Sète déploie le branchement à quai

Vie Portuaire

Le port de Sète et Enedis ont signé un partenariat pour déployer le branchement à quai des navires en escale. Le port projette de raccorder « à court terme » au réseau de distribution publique les navires à passagers et rouliers car ils constituent les escales les plus nombreuses. Le port espère atteindre près de 30% d’escales sans émission.

Les travaux consistent à électrifier le quai d’Alger qui accueille la croisière en centre-ville, le môle Masselin dédié à l’accueil des passagers (ferries et croisières) et le quai H pour les rouliers et la grande croisière. « Une augmentation de puissance jusqu’à 15 MW permettant d’alimenter les grands navires sera disponible à terme sur les quais avec un objectif de première connexion d’ici deux ans », annonce le port. Une barge autopropulsée doit aussi fournir une alimentation de 2 MW à partir d’une pile à hydrogène vert, dans le cadre du projet Green Harbour, labellisé par le Pôle Mer Méditerranée. Au-delà des bornes, le port accompagne la recherche de financements pour aider les armateurs à adapter leurs navires au branchement à quai.

L’objectif est bien évidemment de diminuer les émissions polluantes et d’améliorer la qualité de l’air. Dans la zone industrielle et portuaire, l’usage des moteurs auxiliaires des navires à quai est responsable de 43% des émissions de CO2, 83% de NOx (oxydes d’azote) et 30% des particules fines, selon une étude demandée par le port.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Port de Sète