Vie Portuaire
Sète : Pas moins de 13 navires dans le port de commerce

Actualité

Sète : Pas moins de 13 navires dans le port de commerce

Vie Portuaire

Sète n'avait pas vu cela depuis une vingtaine d'années. Mardi, pas moins de 13 navires de commerce étaient présents dans le port. Ferries, rouliers, vraquiers, tanker, porte-conteneurs... L'activité était impressionnante. Il y avait là les ferries Biladi et Marrakech, affectés aux liaisons avec le Maghreb, ainsi que des cargos venus charger ou décharger des conteneurs, des éoliennes, des risers, des engrais, des céréales ou encore du bétail. « Nous n'avions pas vu un tel trafic depuis les années 90. Tous les acteurs du port sont en effervescence et heureux de ces nouveaux trafics. Les douanes recrutent, les agents phytosanitaires, les manutentionnaires, des transitaires s'installent, ainsi que de nouveaux consignataires », explique-t-on au port de Sète.

Le port mardi (© : PORT DE SETE)
Le port mardi (© : PORT DE SETE)

La place, qui bénéficie des importants investissements consentis par la région Languedoc-Roussillon, a vu en 2010 son trafic dépasser les 3 millions de tonnes. De nombreux secteurs d'activité sont à la hausse, comme les conteneurs, avec en moyenne 400 boites manutentionnées chaque semaine, contre péniblement 300 auparavant. L'émergence de nouveaux pôles, comme le terminal fruitier qui sort de terre, devraient, par ailleurs, porter la croissance du trafic portuaire de Sète, qui compte également profiter de la montée en puissance du grand hub marocain de Tanger Méditerranée. Ainsi, des armements feeders s'intéressent au port et sa très bonne position par rapport à Tanger Med.

Le port mardi (© : PORT DE SETE)
Le port mardi (© : PORT DE SETE)

Port de Sète