Vie Portuaire
Sète : Une nouvelle vedette pour les pilotes

Actualité

Sète : Une nouvelle vedette pour les pilotes

Vie Portuaire

Baptisée Golfe du Lion, la nouvelle vedette des pilotes de Sète est arrivée mardi et a été mise à flot dans la foulée. Dans le cadre du renouvellement de leur matériel naval, les pilotes sétois se dotent pour la première fois d'une pilotine bimoteur tout-temps de 14 mètres. De type « pentocarène », c'est-à-dire munie d'un rostre à l'avant et de flaps hydrauliques à l'arrière, son passage dans la mer formée est très nettement amélioré par rapport aux matériels existants. Elle est en outre équipée de défenses nibs à sangles et de deux moteurs Caterpillar de 410 cv. La nouvelle pilotine possède aussi tout l'équipement électronique nécessaire : Radar, AIS, VHF, GPS, sondeur, Wave finder...

La pilotine Golfe du Lion   (© : PILOTES DE SETE)
La pilotine Golfe du Lion (© : PILOTES DE SETE)

La pilotine Golfe du Lion   (© : PILOTES DE SETE)
La pilotine Golfe du Lion (© : PILOTES DE SETE)

La pilotine Golfe du Lion   (© : PILOTES DE SETE)
La pilotine Golfe du Lion (© : PILOTES DE SETE)

En termes de matériel de sécurité, on peut noter la présence d'une potence de récupération d'homme à la mer et, à l'extérieur, d'un système de rail (dit « rail Adrian ») et harnais, qui évite l'éjection à la mer. « Exploitée à une vitesse de 24 noeuds, ce matériel naval très novateur pour la station va permettre aux pilotes d'améliorer la sécurité et le service aux navires qui fréquentent le port de Sète », explique Noël-Nicolas Surcouf. Pour le Président de la station de pilotage : « Notre investissement démontre que nous croyons en l'avenir de Sète. C'est le port qui monte actuellement sur la façade méditerranéenne. De nombreux investissements sont réalisés et de nouveaux trafics arrivent, comme les voitures ou les céréales. Il y a également des projets dans le domaine des passagers, donc un fort potentiel de développement ».

La station de pilotage de Sète   (© : PILOTES DE SETE)
La station de pilotage de Sète (© : PILOTES DE SETE)

La pilotine Golfe du Lion s'ajoute aux deux bateaux armés jusqu'ici par les pilotés de Sète : L'Espiguette, une pilotine de 14 mètres construite en 1999, et la Maguelonne, vedette de secours de 12 mètres sortie de chantier en 1980. La station compte six pilotes, tous Capitaines de Première Classe de la Navigation Maritime, avec 10 à 12 ans d'expérience et ayant tous exercé les fonctions de commandant et de second sur différents types de navires, tels des ferries, vraquiers, porte-conteneurs, rouliers, pétroliers ou encore gaziers.
Outre les pilotes, quatre marins, employés de la station de Pilotage, assurent 24H/24 la conduite et l'entretien des vedettes, assurant l'embarquement et le débarquement des pilotes au large du port. Titulaires du brevet de Capitaine 200 UMS, ils ont une double compétence de marin et de mécanicien. Ils sont formés à la maintenance des moteurs de dernière génération, à la lutte contre l'incendie, au secourisme, au transport de passagers, à la survie en mer... Enfin, une secrétaire comptable assure l'accueil, le secrétariat et la comptabilité de la station.
Servant les navires de commerce de plus de 50 mètres, la station de Sète réalise, en moyenne, 2000 opérations de pilotage par an.
Afin de répondre à leurs besoins en formation et aider aux projets de développement portuaire de la région Languedoc-Roussillon, les pilotes viennent également de s'équiper d'un simulateur électronique de manoeuvre, mutualisé avec 13 autres stations de pilotage français. La passerelle d'immersion commune est située à Nantes, alors qu'un poste instructeur (mini-simulateur déporté) est installé à Sète, dans les locaux de la station.

Le mini-simulateur installé à Sète   (© : PILOTES DE SETE)
Le mini-simulateur installé à Sète (© : PILOTES DE SETE)

Port de Sète