Construction Navale
SGTM : à la Réunion, Piriou remotorise le Maria Galanta
ABONNÉS

Actualité

SGTM : à la Réunion, Piriou remotorise le Maria Galanta

Construction Navale

La SGTM (Société de gestion et de transport maritime), compagnie opérant à Mayotte et aux Comores depuis fin 2005, a confié le Maria Galanta au chantier Piriou, à La Réunion. Objectif de cet arrêt technique qui a débuté en octobre 2019 et doit s’achever mi-mars : remotoriser et moderniser ce navire de transport de passagers de 40 mètres. C’est la première fois qu’un navire de Mayotte est mis au sec sur le slipway de Port Réunion.

 

(© PIRIOU REUNION)

(© PIRIOU REUNION)

(© PIRIOU REUNION)

(© PIRIOU REUNION)

 

Cet important arrêt technique permet de réaliser des travaux de tôlerie (tableau arrière, carlingues, brèches de bordé, cloisons étanches), la refonte des échappements humides, d’installer trois nouveaux hydrojets MJP, y compris les veines d’eau en CVR, d’installer trois nouveaux moteurs MTU avec lignes d’arbres, paliers et passage de cloison... Deux stabilisateurs dynamiques doivent aussi être mis en place, sans compter la refonte de l’ensemble des circuits hydrauliques et fluides et le relevé de cotation à bord ainsi que la mise en plan pour intégration des éléments.

 

(© PIRIOU REUNION)

(© PIRIOU REUNION)

 

Long de 39.55 mètres pour 7.56 de large et une jauge brute de 256 T, le Maria Galanta peut embarquer 199 passagers. Ce navire rapide à faible tirant d’eau (1.16 mètre) a été construit en 1990 par IMS et classé par le Bureau Veritas. Il effectue des liaisons dans les Comores, ainsi que des missions de soutien offshore.

 

(© PIRIOU REUNION)

(© PIRIOU REUNION)

 

La SGTM a effectué sa première liaison en 2005. Elle indique effectuer « 701 rotations, plus de 100 000 passagers et 1416 tonnes de bagages à l’année ». Le Maria Galanta est son deuxième navire, après le Blue Arrow, un catamaran de 25 mètres qui a quitté la SGTM. La flotte compte six navires.

 

Piriou