Croisières et Voyages

Actualité

Shell avitaillera les paquebots GNL de Carnival en Amérique du nord

Croisières et Voyages

Carnival Cruise Line et Shell ont signé un accord pour l’avitaillement des deux premiers paquebots de la compagnie américaine dotés d’une propulsion fonctionnant au gaz naturel liquéfié. Ces navires de plus de 180.000 GT de jauge et 2600 cabines seront livrés en 2020 et 2022 par le chantier finlandais Meyer Turku. Ils font partie d’un programme comprenant pour le moment 7 géants fonctionnant uniquement au GNL livrables entre 2018 et 2022 au groupe Carnival Corporation pour ses différentes filiales : CCL (2), Costa (2), AIDA (2) et P&O Cruises (1).

Alors qu’un accord a été conclu entre Shell et Costa (dont AIDA est une filiale) pour l’avitaillement en gaz de ses futurs navires en Méditerranée occidentale, via le port de Barcelone, le service qui sera fourni à CCL concernera l’Amérique du nord et plus particulièrement le sud-est des côtes américaines. Shell, qui s’appuiera sur les terminaux méthaniers locaux, assurera le service d’avitaillement des paquebots dans les ports de Floride.

Construction d'une barge de 4000 m3

Dans cette perspective, le groupe pétrolier a conclu un contrat d’affrètement long terme d’une barge, qui sera exploitée pour son compte par une nouvelle compagnie de transport, Quality Liquefied Natural Gas (Q-LNG). Celle-ci est possédée par la société américaine Harvey Gulf International Marine, basée à la Nouvelle Orléans.

Devant être opérationnelle en 2020 afin notamment de ravitailler en Floride les nouveaux paquebots de CCL, l’engin sera construit par le chantier VT Halter Marine de Pascagoula (Mississippi), en coopération avec Wärtsilä, qui fournira les systèmes de stockage, de manutention et de contrôle. La barge, d’une capacité de 4000 m3 de GNL, mesurera 98.7 mètres de long pour une largeur de 19.5 mètres et un tirant d'eau de plus de 9 mètres. Elle sera poussée par un remorqueur de 39 mètres de long pour 12.8 mètres de large, « encastré » dans la barge, dont la poupe épousera ses formes, permettant de former un train articulé. 

En dehors des ports du sud-est des Etats-Unis, cette barge, pouvant travailler sur des navires à quai ou au mouillage, pourra offrir un service d’avitaillement dans certaines îles des Caraïbes, afin de répondre au développement de la propulsion GNL liée au renforcement de la règlementation sur les émissions polluantes.

 

 

Carnival