Disp POPIN non abonne!
Aménagement du Littoral

Actualité

SHOM et CEREMA : un partenariat pour des études marines et littorales

Aménagement du Littoral

Les deux établissements se connaissent bien : le SHOM, service hydrographique et océanographique de la Marine, et le CEREMA, Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement, ont signé cette semaine une convention de partenariat pour formaliser leurs futures collaborations.

Héritier des services techniques de la navigation maritime et fluviale ainsi que des ports, installé à Plouzané, près de Brest, cet établissement public, dépend du ministère de la transition écologique. Il est un centre de ressources, techniques et scientifiques, pour toutes les questions liées à l’aménagement de l’environnement littorales et aux politiques publiques s’y appliquant. C’est par exemple lui qui intervient dans les études sur l’implantation des sites des futures énergies marines renouvelables. Ou c’est encore lui qui équipe les phares en LED.

Avec le SHOM, le CEREMA a déjà mené plusieurs études. il a ainsi notamment apporté les données de densité de trafic maritime, récolté par son logiciel dédié Envisia, pour permettre la cartographie, par le SHOM, du bruit maritime dans les zones littorales. Ensemble, ils ont également travaillé sur la mesure de houle ou encore la mise à jour du catalogue de sédimentologie.

La convention signée cette semaine va donc encadrer formellement les nouveaux projets qui vont s’articuler autour des thématiques de la navigation maritime, la connaissance de l’environnement et des risques littoraux et la formation. Plus précisément, les axes de collaboration liés à la navigation maritime porteront sur l’ingénierie et l’information nautique, la e-navigation et l’évolution des systèmes de navigation et du système mondial de détresse et de sécurité en mer (SMDSM), la connaissance et l’exploitation des données de trafic maritime et de télédétection par drones et satellites. Concernant la connaissance de l’environnement littoral et des risques littoraux, il s’agira de la standardisation, de la diffusion et de la valorisation des données mer et littoral, de l’appui aux politiques publiques « Mer et littoral » et du système d’observation, de modélisation hydrodynamique et hydrosédimentaire. La coopération des deux établissements mènera notamment à la production d’études et d’essais, de projets de recherche et d’expertise ou encore à l’élaboration de programmes de formation continue.