Disp POPIN non abonne!
Défense
Simbad RC : Tir de démonstration contre une embarcation rapide

Actualité

Simbad RC : Tir de démonstration contre une embarcation rapide

Défense

MBDA a annoncé avoir mené à bien, fin 2018, un tir de démonstration des capacités du Simbad-RC contre des embarcations rapides. Effectué en présence de délégations étrangères, il a été conduit depuis une installation de tir côtière en Méditerranée. Objectif : une embarcation rapide télécommandée évoluant à grande vitesse et située à plus de 3 kilomètres du lanceur. « Le scénario se voulait représentatif de l’autoprotection d’un bâtiment contre une menace de type asymétrique (commando ou attaque terroriste) », précise MBDA.

 

Le tir de démonstration effectué fin 2018 en Italie, avec les images de l'impact sur la cible en frise (© MBDA)

Le tir de démonstration effectué fin 2018 en Italie, avec les images de l'impact sur la cible en frise (© MBDA)

 

Successeur du lanceur manuel Simbad, le Simbad-RC consiste en une tourelle automatisée dotée de deux missiles Mistral prêts à l’emploi. Couplé au système de veille du navire et mis en œuvre depuis le Central Opération, il permet de réduire significativement le délai de réaction par rapport aux systèmes manuels (5 secondes entre la phase de préparation et le tir). « Simple d’installation, il permet de doter des petites unités ou des bâtiments de soutien d’une réelle capacité d’auto-défense, ou encore de renforcer la défense des autres bâtiments de surface. Chaque tourelle est équipée de deux missiles Mistral prêts au tir. La tourelle est télé-opérée, ce qui permet à son opérateur de rester à l’abri dans le centre opération du bâtiment et d’assurer ainsi une plus longue disponibilité opérationnelle en cas d’alerte au combat ».

 

Le Simbad manuel (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Simbad manuel (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Equipé d’un autodirecteur infrarouge et d'une portée de 4000 mètres, le missile Mistral, initialement conçu pour la défense aérienne à très courte portée, contre aéronefs et missiles, bénéficie dans sa dernière version équipant le Simbad RC de capacités renforcées contre les attaques asymétriques, qu’il s’agisse de petits engins aériens, typiquement des drones, ou de mobiles de surface très rapides.

MBDA entend ainsi réponde aux besoins des forces navales face au développement des nouvelles menaces.

Pour l’heure, le Simbad-RC a été vendu à deux marines. La première à le mettre en œuvre est celle du Turkménistanà bord de ses nouveaux patrouilleurs du type P1200. Le système de MBDA va aussi équiper quatre unités de la flotte saoudienne, les ravitailleurs Boraida et Yunbu, ainsi que deux frégates du type F2000 dans le cadre de leur modernisation (programme LEX).

En France, MBDA propose notamment le Simbad-RC pour les nouveaux navires logistiques (FLOTLOG) de la Marine nationale, dont la commande interviendra cette année, ainsi qu’en remplacement des actuels Simbad, en particulier sur les bâtiments de projection et de commandement (BPC) du type Mistral.

 

MBDA