Divers
Sinistre maritime : Actualisation du Biscaye Plan en Atlantique

Actualité

Sinistre maritime : Actualisation du Biscaye Plan en Atlantique

Divers

La France et l'Espagne viennent d'actualiser le « Biscaye Plan », qui fixe depuis 1999 les modalités d'intervention des deux pays en cas de sinistre maritime dans le golfe de Gascogne. La nouvelle version de ce plan a été signée, jeudi dernier, par le préfet maritime de l'Atlantique, la directrice générale de la marine marchande espagnole et la directrice de l'agence de sauvetage et de sécurité maritime espagnole SASEMAR. « Cette mise à jour intervient 10 ans après la signature initiale du Biscaye Plan qui avait comme objectif premier de renforcer la coopération concernant le sauvetage en mer, notamment grâce à la mise à disposition de moyens espagnols au sud de la façade atlantique », rappelle la préfecture maritime. Par rapport à la version initiale, la nouvelle mouture comprend la création d'un comité de suivi et le renforcement de la prévention des pollutions et de la surveillance aérienne. De plus, un exercice de grande envergure se déroulera, désormais, tous les deux ans. « Il s'agit donc d'une étape importante qui renforce le dynamisme de la coopération entre les autorités espagnoles et françaises en matière de sécurité maritime dans le Golfe de Gascogne », se félicite la préfecture maritime. « Cette coopération s'est notamment illustrée le 24 janvier 2009, alors que le Lipica, vraquier de 181 mètres, était en avarie au large de Bayonne. La concertation entre la préfecture maritime et la SASEMAR avait alors abouti à la mise en oeuvre du Maria de Maetzu de la SASEMAR, qui avait appareillé de Santander pour escorter le bâtiment jusqu'à Pasajes ».

Accidents, pollutions