Défense
SNA Suffren : première prise de commandement et inauguration présidentielle

Actualité

SNA Suffren : première prise de commandement et inauguration présidentielle

Défense

Le Suffren, premier des six nouveaux sous-marins nucléaires d’attaque (SNA) du type Barracuda destinés à la Marine nationale, va connaitre ce jeudi sa première prise de commandement avec un équipage constitué. Il a quitté cette semaine le hall de construction du chantier Naval Group de Cherbourg pour rejoindre le dispositif de mise à l’eau (DME) de la base navale. Un lent transit de deux jours effectué au moyen de 24 marcheurs, qui ont déplacé l’imposante coque de 99 mètres de long pour 8.8 mètres de diamètre à la vitesse de 30 mètres par heure. C’est une première depuis Le Terrible, quatrième sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) du type Le Triomphant, qui avait réalisé la même opération en 2008.

 

(© NAVAL GROUP - EWAN LEBOURDAIS)

(© NAVAL GROUP - EWAN LEBOURDAIS)

(© NAVAL GROUP - EWAN LEBOURDAIS)

(© NAVAL GROUP - EWAN LEBOURDAIS)

 

Une cérémonie présidée par Emmanuel Macron

Peut-être drapé dans un grand drapeau tricolore à l’image du Charles de Gaulle pour sa mise à l’eau en mai 1994 (il y aura « quelque chose de spécial » pour le dévoilement du sous-marin mais on ne sait pas quoi), le Suffren fera l’objet vendredi 12 juillet d’une grande cérémonie de lancement. Même si le bateau ne sera mis à l’eau que plus tard dans le mois, c’est le moment traditionnel du placement sur le DME qui a été choisi pour l’inauguration officielle. Celle-ci sera présidée par Emmanuel Macron, le chef de l’Etat étant notamment accompagné de Florence Parly, ministre des Armées. Une présence des plus hautes autorités de l’Etat qui témoigne de l’importance accordée à ce programme stratégique pour la Marine nationale et surtout la défense de la France.

Un programme à plus de 9 milliards d’euros pour des bateaux hors normes

Initié en 1998 et notifié en 2006, le programme Barracuda, qui vise à remplacer les six SNA de première génération du type Rubis mis en service entre 1983 et 1993, représente un investissement annoncé aujourd’hui à 9.1

Naval Group | Actualité industrie navale de défense Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française