Divers
SNSM : hommage aux disparus jusqu’au Royaume-Uni

Actualité

SNSM : hommage aux disparus jusqu’au Royaume-Uni

Divers

« Nous avons été très touchés », confie André Orlac’h, patron du canot tout temps Yvon Salaün, classé monument historique. Venu participer depuis Roscoff à la Falmouth Classics, un rassemblement de vieux grééments, l'équipage français de l'ancien bateau de sauvetage s'est vu inviter par la RNLI (Royal National Lifeboat Institution, équivalent britannique de la SNSM) à participer hier à un hommage aux trois disparus des Sables-d’Olonne.

Tandis qu’à la station de sauvetage de Falmouth les pavillons des deux organisations étaient mis en berne, le canot Yvon Salaün s’est mis à couple du Falmouth Lifeboat. Les deux équipages se sont rassemblés sur le pont de ce dernier d’où un coup de corne de brume a annoncé une minute de silence. « Tout le monde était très ému », selon André Orlac’h. Ensuite, sur les pontons de nombreux passants ou plaisanciers « nous ont présenté leurs condoléances » et de « nombreux témoignages de sympathie ». « C’est impressionnant comme ils ont été marqués », a-t-il observé, soulignant que les Britanniques sont « très attachés au sauvetage en mer ».

 

(© ANDRE ORLAC'H)

(© ANDRE ORLAC'H)

(© ANDRE ORLAC'H)

(© ANDRE ORLAC'H)

 

Cet hommage a été rendu à 10h30 locales (11h30, heure de Paris), alors qu’au même moment la Nation rendait hommage, par la voix du président de la République, à « trois de ses enfants morts en héros ». Devant 700 bénévoles de la SNSM, Emmanuel Macron a rappelé aux Sables d'Olonne que « le sens qu’ils avaient donné à leur existence (...) était de sauver la vie des autres » et s'est engagé à veiller à « faire vivre (le) modèle » de la SNSM. Dimitri Moulic, Alain Guibert et Yann Chagnolleau ont été décorés de la légion d’honneur, de même que les quatre rescapés du naufrage du canot Jack Morisseau.